Armand et Eliette Abécassis, disciples de père en fille


Dans le Figaro d’hier je suis tombé sur cet article magnifique sur un papa et sa fille.

Armand et Eliette Abécassis

Catégories:spiritualité

23 juillet 2014 1 commentaire

Las Excelencias de los Hebreos

Dans Las excelencias de los Hebreos publié à Amsterdam en 1679 Isaac Cardoso écrivait dans sa dédicace écrite à Vérone ces lignes lumineuses :

« Le peuple juif, aussi aimé de Dieu qu’il est persécuté des hommes, a été dispersé parmi les Nations pendant deux mille ans, depuis l’époque de Nabuchodonosor, expiant ses péchés et ceux de ses pères contre sa sainte Loi. Il a été maltraité par certains, tourmenté par d’autres, méprisé de tous, de telle sorte qu’il n’y a aucun Etat ou royaume qui n’ait dégainé son épée contre lui, versant son sang, consommant sa substance, comme dit le Psalmiste : Qui dévorent mon peuple comme on mange du pain. Ce peuple fut spécialement créé pour louer le Seigneur… Dieu en a fait son héritage. Il l’a glorifié des titres  éclatants de « serviteur » ; « fils, « premier-né », « fiancé », « bien-aimé », et par d’autres preuves d’amour solide et perpétuel. […] Sa séparation en fait un objet de mépris pour les Nations, mais cela même le rend très cher à son Créateur. Tous conspirent contre lui et affligent l’affligé, l’accablent de mille calomnies, machinent pour le tuer et s’emparer de ses biens, de telle sorte que s’il n’était pas soutenu par la main divine, il aurait déjà été englouti par les loups et les lions qui ont soif de sang. » (In Yosef Haïm Yerushalmi DE LA COUR D’ESPAGNE AU GHETTO ITALIEN. Isaac Cardoso et le marranisme au XVIIème siècle, réédition Fayard 1987, pp 328-330)

De la Cour d’Espagne au ghetto italien, tel fut le singulier destin de Fernando Cardoso, médecin marrane et apologiste juif. Né en 1604 au Portugal, élevé en Espagne, Cardoso, grâce à de brillantes études, devint médecin à la Cour de Philippe IV. Intellectuel respecté, il connut les plus grands de son temps –dont Lope de Vega– qui le tinrent pour l’un des leurs. Comme nombre de descendants de Juifs convertis de force, Cardoso menait une existence ouvertement chrétienne et clandestinement juive. En 1648, au faîte de sa gloire, il quitte brusquement l’Espagne et se réfugie en Italie. A Venise d’abord, dans le ghetto de Vérone ensuite, où il finira ses jours, il professe publiquement le judaïsme. Signant désormais Isaac Cardoso, il publie l’un des plus beaux textes de l’apologétique juive: Las Excelencias de los Hebreos.

Catégories:Antisémitisme, Marranes

Les justes cachés sauvent le monde : Nicholas Winton, le Schindler anglais

18 juillet 2014 6 commentaires

Les Tsadikim Nistarim,   les "Justes cachés", sont ces 36 justes dont l’existence sur terre à chaque génération garantit la survie du monde raconte le Talmud. ( TB Sanhédrin 97b; Sukkah 45b)

Nicholas Winton, jeune courtier en Bourse, avait 29 ans en ce mois de Décembre 1938 et  il s’apprêtait à partir de Londres pour passer de bonnes vacances de Ski en Suisse . Mais il y renonça pour aller rejoindre un ami à Prague. Celui-ci était engagé dans le sauvetage de Juifs . La visite d’un camps de réfugiés achèva de convaincre Nicholas Winton de la menace nazie. Il ouvre alors un bureau de sauvetage : une simple table à manger dans un hôtel de la Place Venceslas.

Nicholas Winton  organise ainsi le départ de 8 trains à destination de Prague et Londres. Le neuvième restera en gare de Prague à cause de l’entrée en guerre de la Grande Bretagne, les 250 enfants disparaîtront.Pour chacun des 668 enfants sauvés, le Britannique s’était chargé, à travers la fondation qu’il avait créée, de trouver une famille d’accueil.

Pendant cinquante ans, les enfants ne surent pas à qui ils devaient leur sauvetage, Nicholas Winton n’en parla simplement pas. Jusqu’à un beau jour de 1988 où sa femme Greta découvrit une serviette de cuir dans un grenier contenant des listes d’enfants et des lettres de leurs parents. 669 enfants qu’il avait sauvés. Les descendants de ces enfants sont plus de 5 000 aux UK, au Canada, et en Israël.

Jusqu’à ce que, ‘piégé’ par une émission de la BBC il retrouve ces personnes qu’il a sauvé 50 ans auparavant. Bien sûr, il ne les reconnaît pas au début…

Un docu-film a été réalisé sur lui :

 

 

En 2009 un train Prague-Londres avec les rescapés a été organisé en hommage au "Schindler britannique" agé alors de 100 ans. "Je suis assez émue et aussi un peu triste, car c’est ici que j’avais vu pour la dernière fois ma maman", a confié au moment du départ l’une des passagères , Hana Franklova, qui a vécu pendant la guerre à Stoke-on-Trent, dans le centre de l’Angleterre.

hanna-slome-survivante-de-l-holocauste-a

NB : Sir Nicholas Winton a été élevé au rang de Membre de l’Ordre de l’Empire britannique au début des années 1980 pour sa contribution à la création deAbbeyfields, un concept de résidence pour personnes âgées. Il a reçu en 1998 l’ordre Tomas Garrigue Masaryk des mains de Vaclav Havel. Et en 2010, le titre de "Héros britannique de l’ Holocauste", décerné par le gouvernement britannique. Il a eu 105 ans le 19 mai.

Catégories:Holocauste

Rav Haïm Korsia : "Ce que l’on ose pas dire : il y a une haine des juifs en France "

15 juillet 2014 1 commentaire

Qu’est-ce qu’on n’ose pas dire ?

Qu’il y a une haine des juifs en France. Tant qu’on n’accepte pas de le dire, alors on est dans une idée léthargique de la société«tout va bien, ça pourrait aller mieux…» Mais si on fait le diagnostic, alors on peut mettre en route des mesures de formation de la jeunesse, un contrôle de ce qui est diffusé sur les réseaux sociaux et les satellites, qui arrive du monde entier et qui diffuse la haine. Il y a une part de la population, une petite part heureusement, qui a une haine des juifs qu’elle habille des oripeaux de l’antisionisme. Dans cette manifestation, on a entendu «A mort les juifs !», «Les juifs dehors» et ce n’est pas la première fois qu’on entend ces slogans insupportables à Paris et ailleurs. Je voudrais rappeler que ce week-end il y a eu une attaque de jeunes hurlant des slogans antisémites contre la synagogue d’Asnières et des cocktails Molotov lancés contre la synagogue d’Aulnay-sous-Bois.

Des attaques que vous séparez du conflit au Moyen-Orient ?

Absolument. Lundi soir, par exemple, au journal d’une grande chaîne de télé, après les sujets nationaux, on a eu des sujets internationaux, des reportages à Gaza, et, dans la foulée, comme un corollaire de Gaza, on continue sur ce qui s’est passé à la synagogue de la Roquette. Pour moi c’est une grave erreur. La haine qui s’exprime n’est pas liée à ce qui se passe à Gaza. Si c’était vraiment lié à l’actualité internationale, on aurait vu des gens manifester à Paris contre ce qui se passe en Syrie ou des massacres de populations dans le monde. Mais non, ce qui s’exprime c’est l’obsession anti-israélienne et antisémite. Une haine qui se manifeste au quotidien même quand il n’y a pas de guerre : des jeunes juifs sont frappés dans le métro, dans la rue…

Tout l’article de Libé

LES FAITS :

par Jean-Yves Camus, directeur de l’Observatoire des radicalités politiques à la Fondation Jean-Jaurès dans Le MOnde du 16 juillet 2014.

LeMonde

Le témoignage du président de la synagogue Abravanel

« C’était censé être un rassemblement pour la paix – de paix pour les Israéliens, et de paix pour les Arabes. » C’est par ces mots que Monsieur Serge Benhaim, président de la synagogue Don Isaac Abravanel, rue de la Roquette, choisit de revenir sur les incidents de la veille.

Lui et ses collègues désiraient en effet faire quelque chose pour aider à promouvoir la paix au Moyen-Orient. Et c’est ainsi que le projet d’organiser une grande prière communautaire avait vu le jour.

Située dans le quartier branché du 11ème arrondissement, cette importante synagogue orthodoxe séfarade est un lieu de culte vibrant de vie et d’activité. Des centaines de fidèles participent aux offices du Chabbat, dont de nombreuses familles avec des enfants en bas âge.

Mais à mesure que la date de ce rassemblement pacifique approche, l’atmosphère en France s’assombrit. Aux quatre coins de l’Hexagone, des manifestations anti-israéliennes sont prévues, et les vocables employés dans les programmes de ces évènements n’ont rien de pacifique.

« Vendredi matin, nous avons appris qu’un rassemblement anti-israélien se tiendrait à proximité de la Synagogue, et à la même heure que la prière » se souvient Monsieur Benhaim. Détail qui n’augure rien de bon, les organisateurs prévoient une manifestation partant de la Bastille et se terminant devant la Synagogue Don Isaac Abravanel.

« J’ai dit à la police que ce serait dangereux, et leur ai demandé de changer la trajectoire du défilé pro-palestinien ou du moins de l’écourter, de manière à ce qu’il débouche loin de notre synagogue » poursuit Monsieur Benhaim. La police lui assure qu’ils n’ont aucun souci à se faire, que la situation est sous contrôle.

Mais la tension continue à monter. Samedi soir, un cocktail Molotov est lancé sur la synagogue d’Aulnay sous Bois, en banlieue parisienne et deux autres hommes armés sont arrêtés à proximité de l’entrée d’une autre synagogue du 20ème arrondissement.

Dimanche 13 juillet, à l’heure du rassemblement anti-Israël, 8 000 Parisiens affluent place de la Bastille pour écouter, et répéter, des accusations contre les Juifs et de l’État juif.

source et suite : aish.fr

 

Catégories:Antisémitisme

N’attends pas… (Kohélet 12)

13 juillet 2014 3 commentaires

 Souviens-toi de ton Créateur aux jours de ta jeunesse, avant qu’arrivent les mauvais jours et que surviennent les années dont tu diras: "Elles n’ont pas d’agrément pour moi"; avant que s’obscurcissent le soleil et la lumière, la lune et les étoiles, et que les nuages remontent aussitôt après la pluie.

IMG-20140711-00934

C’est le moment où fléchissent les gardiens de la maison, où se tordent les lutteurs vigoureux, où les meunières, devenues rares, restent oisives, et où celles qui regardent par les lucarnes voient trouble; où les portes, ouvrant sur le dehors, se ferment, tandis que s’affaiblit le bruit du moulin, devenu semblable à la voix d’un passereau, et où s’éteignent toutes les modulations du chant;

IMG-20140711-00936

où l’on s’effraie de toute montée, où la route est pleine d’alarmes, où l’amandier fleurit, où une sauterelle paraît un pesant fardeau, et où les câpres demeurent impuissantes, car déjà l’homme se dirige vers sa demeure d’éternité, et les pleureurs rôdent sur la place.

IMG-20140711-00933

 

N’attends pas que se rompe la corde d’argent, que se brise la boule d’or, que le seau soit mis en pièces près de la fontaine et que la poulie fracassée roule dans la citerne; que la poussière retourne à la poussière, redevenant ce qu’elle était, et que l’esprit remonte à Dieu qui l’a donné.

Vanité des vanités, disait Kohélet, tout est vanité!

הֲבֵל הֲבָלִים אָמַר הַקּוֹהֶלֶת הַכֹּל הָבֶל

« Ne sent la braise ardente que celui qui marche dessus »


tir-de-roquette-sur-israel

Le billet d’André Nahum sur Judaïque FM

Après le rapt et le massacre des trois adolescents israéliens dont les auteurs s’ils ont été identifiés n’ont pas encore été arrêtés, après ce lamentable et odieux assassinat d’un jeune palestinien par des irresponsables qui ont déjà été arrêtés et sont en passe d’être jugés, une pluie de roquettes s’abat à partir de Gaza,  non seulement sur le sud d’Israël mais également sur   ses grandes villes , Tel-Aviv, Jerusalem, Nathanya etc…

Fort heureusement 20% d’entre elles ont été neutralisées par le système  « dôme de fer » et les autres sont presque toutes tombées dans des terrains vagues sans faire  ni victimes ni  dégâts

Manifestement, par cette offensive de grande envergure, le Hamas cherche la confrontation et l’on est en droit de se demander pourquoi et dans quel but ?

Veut-il simplement prouver aux   Palestiniens et au monde arabe qu’il est la seule force capable de s’attaquer à ce qu’il appelle « l’entité sioniste » et de libérer la Palestine ?  Son action a-t-elle un rapport  avec l’offensive actuelle du djihadisme sunnite et la proclamation du « califat » par les militants de  l’état islamique d’Irak, alors qu’il est en perte de vitesse, certains disent même qu’il est  aux abois, ayant perdu le soutien de l’Egypte et  étant à court de moyens financiers ?

Aux centaines de roquettes qui l’ont atteint durant les dernières heures, Israël réagit  en bombardant  vigoureusement  des objectifs stratégiques à  Gaza, en rappelant  des réservistes et en massant des chars à sa frontière. Il met le Hamas face à ses responsabilités, lui faisant savoir qu’il répondrait au calme par le calme et à la violence par la violence. Lire la suite…

Le message d’Adin Steinsaltz

4 juillet 2014 3 commentaires

 

Adin SteinsaltzLa Yeshiva  où étudiaient les trois jeunes Israéliens assassinés appartient au réseau des institutions d’Adin Steinsaltz, l’un des Commentateurs contemporains les plus respectés pour son œuvre exceptionnelle de traduction et de diffusion des textes fondamentaux, plus de 60 livres et 600 essais,  son ouverture sur le monde laïc.

Voici le message d’Adin Steinsaltz en réaction à ces événements tragiques :

Mes chers amis,

Je viens d’apprendre que les corps de nos trois garçons – Naftali Fraenkel, Gוilad Shaar and Eyal Yifra’h – ont été découverts. Mon cœur lourd et celui des familles sont à l’unisson.

Tout cela nous est advenu, sans que nous t’ayons oublié, sans que nous ayons trahi ton alliance.  Notre cœur n’a pas rétrogradé, ni nos pas n’ont dévié de ton chemin,  pour que tu dusses nous reléguer dans la région des monstres et nous recouvrir des ombres de la mort (Psaume 44, 18-20).

Ces jeunes garçons, nos garçons, sont morts al Kiddouch Hachem, simplement parce qu’ils sont juifs.

Mais pour toi nous subissons chaque jour la mort; on nous considère comme des brebis destinées à la boucherie (Psaume 44, 23)

Nous ne pouvons pas nous contenter d’allumer une bougie et de dire une prière. Il nous incombe de vivre nos vies al Kiddouch Hachem, de sanctifier le Nom de D-ieu au travers de nos actes et de nos propres vies.

Le terme ‘Haïm (la vie en hébreu) est au pluriel parce que le bien et le mal y sont présents. À nous pourtant de continuer.

Lève-toi pour nous venir en aide, délivre-nous par un effet de ta bonté!(Psaume 44, 27)

Adin Even-Israel Steinsaltz

Catégories:spiritualité, Témoignage
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 246 autres abonnés