L’Incommensurable

 » Et quand bien même notre bouche serait pleine de cantiques comme la mer ; notre langue, de chants, comme la multitude de ses vagues, et nos lèvres, de louanges, comme les espaces du firmament ;
quand bien même nos yeux seraient lumineux comme le soleil et la lune, et nos mains déployées comme les aigles des cieux, et nos pieds rapides comme les biches
nous ne pourrions épuiser l’hommage qui t’est dû, ô Eternel, notre D., bénir ton nom, ô notre roi, »
Nichmat Kol Hai

Beni soit l’Omnipresent créateur des incommensurables.
Roch ‘Hodech tov Elloul

3 commentaires sur « L’Incommensurable »

  1. Bonjour
    Merci de ce que vous faites, toujours enrichissant et apaisant, comme ces photos, la vidéo et ce beau texte.
    Ce paysage est-il en Corse?
    Bien amicalement
    Joseph Bellaïche

Répondre à Meïr Long Annuler la réponse.