MON CHEMIN

 

TEDx Talk, TEDx Alsace

De la Corse au judaïsme

Akadem : « le moine devenu juif »

Une interview d’Antoine Mercier sur le site d’Akadem, le Campus numérique juif  :

Sur le site Akadem
Akadem

Memoria ebraica di a corsica

Didier anime le groupe MEMORIA EBRAICA DI A CORSICA, qui rassemble les juifs et marranes de Corse :

memoria ebraica di a corsica

Voir : www.memoriaebraica 

un site consacré aux juifs de Corse

Sefardim di a Corsica

  1. aviv
    3 août 2013 à 11:03

    Cher didier
    Je viens de lire votre jesus de nazareth. Pensant « qu il n y a rien de nouveau sous le soleil « je trouve que votre lecture des mentalites de l epoque est en parfaite adequation avec l israel contemporain ou je vis .les mes causes produisant les memes effets…
    J ai pour vous 2 questions. Peut etre me ferez vous l honneur d une reponse.
    Que faut il penser des sources talmudiques parlant d un jesus fils de marie la coiffeuse et d un soldat romain.
    Ces mmes sources donnent dailleurs uqne chronologie differente.et rabenou tam les refute
    Et enfin jesus selon vous etait il le messie annonce par les ecritures juives.

    Aimé par 1 personne

    • GENEST Jean-François
      20 janvier 2014 à 13:07

      Monsieur Long

      J’ai lu vos livres sur Jésus-Christ et ils m’ont touché. Ils sont conformes à ce que je pressentais depuis longtemps. Mais quelque-chose me trouble: si Jésus n’était pas Dieu, il se disait Fils de Dieu. Qui est-il donc pour vous: un prophète ? Le Messie ? Et qu’est-ce que le Messie? Finalement à quoi croyez-vous ? Etes-vous toujours chrétien (je ne dis pas catholique), ou êtes-vous de religion juive maintenant ? Vos livres mettent à mal la tradition de l’ Eglise et ses interprétations sur Jésus, mais vous, croyez-vous en lui ? Et si oui , pourquoi ? Qui est-il pour vous ? Nulle part je ne vois où est votre Foi , à quoi vous croyez ? Si vous croyez , pouvez-vous alors faire un livre sur ce qu’a apporté Jésus-Christ de nouveau… qui fait que vous croyez en lui ?
      Merci pour votre réponse.

      Jean-François Genest
      1a rue de beauregard 54000 Nancy

      Aimé par 1 personne

  2. 30 avril 2014 à 07:55

    Demander a monsieur didier Long , notre contemporain, qui était Jésus…. Montre a quel point ses écrits ont perturbé vos croyances!
    Car enfin il le dit lui même, il ne CROIT PAS a la divinité de Jésus. A partir de la, soit ceux qui le lisent vont adopter son pOint de vue et s’écartent de l’église pour rejoindre une forme de judaïsme ou ils ferment ces bouquins!!!!
    Si vous êtes baptisés et que vous communiez, vous célébrez la nouvelle alliance avec Dieu, grâce au sacrifice de Jésus, de son sang verse ( pas celui d’un bouc ou d’un autre animal)
    L’alliance nouvelle et éternelle… Il a accompli !!!
    Pas question de renier que notre christianisme vient du judaïsme. Mais le judaïsme c’est l’ancienne alliance avec Dieu. Demander qui est Jésus a didier Long c’est ne plus avoir la foi chrétienne. Monsieur Long a quitté les bénédictins c’est dire qu’il ne partageait plus leurs croyances . Il est passionnant et sa culture est grande, mais ses écrits ne laissent pas de doute, pour lui Jésus n’est pas divin… Son blog est intéressant mais on comprends vite en le lisant qu’il s’est tourné vers le judaïsme et la torah. Il y a de l’écriture hébreu, de la musique traditionnelle juive, le ton est donne.
    Or, les chrétiens croient que Jésus ( engendré ou élu) est le fils du père, d’abba, de Dieu quoi! On peut lire des livres pour apprendre d’un point de vue culturel, mais si ces livres ébranle votre foi, quel intérêt?
    Peu m’importe les discussions théologiques sur Marie, la famille de Jésus, son métier…. Je ne cherche pas des preuves du Jésus historique dans les fouilles !!!!
    Ce mec a tellement impressionné les foules qu’il a tout changé, et c’est ça qui compte.
    Son père, est un dieu d’amour, bienveillant, qui n’exige pas 613 commandements…
    Juste aimez vous les uns les autres, et boire le vin et rompre le pain en mémoire de lui.
    Avoir la foi, c’est ne pas exiger de preuve.
    Allez dans la paix du Christ.

    J'aime

    • 1 mai 2014 à 08:39

      L’Église a toujours cru les paroles de l’apôtre Paul sur « ceux de sa race » « à qui appartiennent l’adoption filiale, la gloire, les alliances, la législation, le culte, les promesses de Dieu » (Rm 9, 4).
      Marcion qui tenait la thèse inverse au second siècle a été condamné, c’est la première hérésie chrétienne : http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcion
      Vous n’êtes pas chrétienne mais marcionite Madame.
      Je ne réponds pas aux attaques personnelles.

      J'aime

  3. 2 mai 2015 à 13:51

    Pourquoi un « vrai » chrétien (c’est-à-dire qui n’est pas antisémite, qui aime le peuple juif et le Dieu d’Israël) ne pourrait-il pas aujourd’hui être considéré comme un guer tochav ?
    2ème question (personnelle) : pourrais-je vous envoyer un livre que j’ai écrit pour avoir votre commentaire ? à quelle adresse ? (voici la présentation de ce livre : http://www.avinou.org/?p=636&lang=fr)

    J'aime

    • 7 mai 2015 à 16:44

      UN texte de Maïmoinide décrit ainsi les guer toshav ou bnei Noa’h : « Quiconque prend sur lui l’accomplissement des sept commandements fait partie des Justes de Nations et a sa part au monde futur, à condition toutefois qu’il le fasse parceque D. leur a ordonné ces lois dans la Torah an faisant savoir par Moïse que les noua’hides avaient été ordonnés à ces lois dés avant (le Sinaï). Mais dés qu’il prend ces lois sur lui (simplement) parcequ’elles lui paraissent raisonnnables, il ne sera pas considéré comme un guer toshav ni comme un juste des Nations, mais seulement comme un Sage des Nations » L’enjeu est donc bien l’obéissance volontaire à la Torah du Sinaï. L’autre problème c’est que le judaïsme pourrait accepter que le chrétien rentre dans L’alliance via une Torah orale particulière celle du « rabbi Jésus » mais le judaïsme n’accorde pas de valeur à une quelconque « divinité » de Jésus qui contrevient au premier interdit pour les bneo noa’h celui de l’idolâtrie.

      J'aime

  4. lousteau
    17 février 2016 à 15:06

    Tout bon chrétien est un bon juif et tout bon juif est un bon chrétien. pour le reste il importe de ne pas mêler les textes, les dogmes, les rites. Que le judaïsme ne connaisse pas le Christ quoi de plus naturel puisque le judaïsme est fondé sur la Thora écrite et orale, l’inverse serait une aberration quant aux chrétiens ils ont un petit privilège ils ont accès à la thora écrite dans leur canon, en revanche il est regrettable que la thora orale leur échappe, St paul a fait des choix qui ne se comprennent pas hors contexte historique. Ce qui est un peu troublant c’est l’infidélité à l’ami que l’on a eu durant 10 ans, à la table de qui on a mangé le pain et bu le vin je ne suis pas juge cependant de votre conversion mais de votre acharnement à écrire sur Jésus, il me semble que vous ne devriez pas compte tenu de votre position vous ne devriez pas parler de lui, après tout il vous a accueilli chez vos frères bénédictins qui doivent être blessés par votre livre.

    J'aime

    • 22 février 2016 à 10:34

      Chère Madame,
      Quand un juif se convertit a Christianisme (Aaron Lustiger) on crie au miracle… quand un annoussim retrouve la foi de ses ancêtres… vous criez à la trahison.
      Non tout bon chrétien n’est pas un bon juif comme vous le dites et tout bon juif n’est pas un bon chrétien. Ce qui revient à nier la sainteté, l’élection d’Israël…
      Les juifs ne devraient pas parler de Jésus ? On fait quoi? On réécrit le Talmud ? Ou on le brûle comme l’ont fait les chrétiens au Moyen Age à Venise après avoir lu des paroles sur Jésus qui ne leur plaisaient pas dans ledit Talmud ? Comme me le disait une femme orthodoxe… mais c’est un de nos potes !
      Après… pour ce qui est des rapports entre mes frères du monastère et moi-même vous comprendrez bien qu’une personne qui n’a jamais mis les pieds dans la clôture du monastère ne puisse parler de cet intime ou puisse s’y substituer.
      Même s’ils vous choquent vous devriez donc lire mes livres au lieu de juger sans m’avoir lu de ce que je suis censé dire. Je montre la judéité concrète de Jésus à laquelle les papes exhortent les chrétiens si j’ai bien compris. Depuis la Constitution Nostra Aetate qui invite non seulement à lire les écrits de l’unique Révélation « L’Église du Christ, en effet, reconnaît que les prémices de sa foi et de son élection se trouvent, selon le mystère divin du salut, chez les patriarches, Moïse et les prophètes.[…] L’Église a toujours devant les yeux les paroles de l’apôtre Paul sur ceux de sa race  »à qui appartiennent l’adoption filiale, la gloire, les alliances, la législation, le culte, les promesses et les patriarches »… »… mais plus encore à se mettre à l’école de la tradition orale vivante des rabbanim : « Du fait d’un si grand patrimoine spirituel, commun aux chrétiens et aux Juifs, le saint Concile veut encourager et recommander la connaissance et l’estime mutuelles, qui naîtront surtout d’études bibliques et théologiques, ainsi que d’un dialogue fraternel. »… voilà ce qu’on fait les pionniers des études juives à la Pierre Qui Vire avec Ephraïm Urbach (Zal) et ce qu’on y enseigne.

      J'aime

  5. René Schaller
    2 juin 2016 à 12:55

    Bonjour,

    Je découvre quelques articles de vous à partir d’une « intuition » sachant que l’idée de a résurrection est pharisienne et sachant que Paul l’était je me demandais si la « divinisation » de Jésus n’était pas à chercher du côté du pharisaïsme? Ce que vous semblez confirmer. Mais je n’ai pas lu vos livres, je ne me prononce que sur la base d’un article et du petit film résumant votre vie. En fait, la question que je me pose, est,n’existerait-il pas une spiritualité universelle qui se manifeste différemment selon la culture donc, l’environnement, l’histoire etc. Cette constante du numineux, de l’expérience du sacré comme dénominateur commun de toute les formes de spiritualités? J’aime l’idée de « frères humains » très présente chez les anarchistes, suis fasciné par la spiritualité des aborigènes d’Australie et recherche le « dénominateur commun » qui fait de l’humain cette particularité dans ce foisonnement de vie qui nous entoure.

    J'aime

    • 9 juin 2016 à 14:13

      Bonjour, vous devriez lire Israël et l’humanité d’Elia Benhamozegh, cela me semble répondre a beaucoup de vos questions trop complexes à traiter sur un seul post. Amitiés. Didier

      J'aime

  6. René Schaller
    9 juin 2016 à 15:04

    Bonjour, merci pour votre réponse, je vais aller commander cet ouvrage en librairie, le résumé me semble fort intéressant et dans la droite ligne de ma « question à facettes multiples » Vous devez sans doute connaître « Ishmaël » de Daniel Quinn, il m’a ouvert de belles pistes de réflexion après avoir passé une bonne décennie dans les milieux évangéliques (petite séquence révélation). Je ne vais pas m’étendre d’avantage, vous souhaite une excellente fin de journée et au plaisir d’un nouvel échange. Amitiés René

    J'aime

  7. herve B
    11 septembre 2016 à 14:58

    Cher Didier, je ne connaissais pas votre existence il y a encore quelques semaines, nous partageons 2 choses très importantes, l’Amour de D’ et de sa Thora de Vie et cette attirance pour la Corse.
    J ai, pendant des années, lu tous ce que je pouvais sur J…., les Apôtres, les textes Apocryphes …
    Sachez que j’admire votre parcours, votre courage et votre érudition. C’est beaucoup de fraicheur dans un monde en manque de spiruatlité.

    Bravo!

    J'aime

  8. 11 janvier 2017 à 08:08

    Bonjour
    Après quarante années de traversée du desert (plein de galères), je suis retournée vers ma religion familiale (le catholicisme). Pendant ce retour, je me suis aperçu que j avais un profond attachement au judaisme, à l ancien testament, les psaumes, les commandements et j ai reçu beaucoup de grâces. J étais là centième brebis que le berger avait retrouvé mais je pense que moi, je n ai pas reconnu ce berger. Hélas, je n arrive pas à accepter Jésus, la Trinité, le père, le fils, le saint esprit. Je suis bloquée entre les deux religions. Comment faire ?

    J'aime

    • BELLITY
      22 janvier 2017 à 20:16

      Bonjour,
      Je pense que si la Trinité vous « bloque », vous devriez vous tourner vers des religions révélées qui ne prennent pas en compte cet axiome de croyance.
      Tournez-vous, comme Mr Didier Long, vers la religion juive ou autre qui ne demande que de suivre les 7 lois noahides (de Noé) pour se considérer comme bon.
      A vous suivre, si vous le désirez.
      Serge

      J'aime

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :