A qui appartient la Terre d’Israël d’un point de vue religieux ? suite…

En dialogue avec un français qui est parti vivre en Israël depuis huit ans et réside dans la ville orthodoxe de Bne Brak, voici un point de vue chrétien sur la question suite à mon dernier post sur le sujet. 

 
-Tu sais pourquoi Dieu parle dans le désert ? -Non… – Parceque rien n’y appartient à personne dit le Talmud! (sage sentence reçue d’un ami talmudiste dans ce désert prés de Jéricho)

Concernant l’élection d’Israël

Je pense que cette révélation confiée à Israël est au cœur de l’histoire de l’humanité est son moteur profond. Seule l’adoration du Dieu Unique peut permettre de sortir de l’idolâtrie constitutive de tout désir humain, quelle que soit la culture. Pourquoi ? Parce que les cultures et les individus, quels que soient leurs efforts ou leur fulgurances restent enfermés dans l’idolâtrie. Sans l’Amour de Dieu, sans l’acceptation du « joug de la Torah » le désir de chacun de nous, la volonté de vivre des peuples, va de soi à soi en méprisant autrui. Cette annexion prédatrice d’autrui, la réduction d’autrui et des autres peuples ou religions à notre propre point de vue ne peut conduire qu’à la haine destructrice et à la guerre. La séduction (l’attitude du faible) n’est qu’une autre forme d’idolâtrie, une manière déguisée de continuer à exister sans Dieu. Donc sans Dieu, impossible de sortir de ce cercle infernal. En attendant la rédemption, nous sommes simplement invités à entrer dans le chema : « aime Dieu de tout ton cœur, de tout ton âme, de toutes tes forces… » Et d’autre part à réaliser ce que Dieu à fait connaître à Israël ; « ce qui est bien, ce qui est juste : pratiquer la justice, aimer la miséricorde et marcher humblement avec notre Dieu » (Mi 6,8), bref aimer son prochain. Il est bien clair que la rétribution de la terre découle de cet amour de Dieu et du prochain. La révélation à Moïse a été donnée à Israël de manière irrévocable, Israël en possède la plénitude jusqu’à ce que Dieu se manifeste à toutes les nations.

D’un point de vue chrétien on ne peut pas abroger l’élection d’Israël, elle n’est pas effacée par le christianisme, elle n’est pas caduque. Le lien entre le peuple juif et la Torah est affirmé par Jésus, Paul (« Les dons de Dieu sont sans repentance » (Rm 11,29), la tradition primitive de l’église et par le Concile Vatican 2 (1965) (Constitution Nostra Aetate) sans aucune ambigüité… C’est vrai que les chrétiens commencent seulement à le redécouvrir… après avoir persécuté les juifs. Toutes les tentatives de substitution du judaïsme par le christianisme, sont des erreurs théologiques et des fautes graves devant Dieu qui ont conduit à des atrocités.

Concernant erets israël
D’autre part et c’est notre sujet, si on affirme cela, l’élection, l’alliance de Dieu avec Israël entraine la reconnaissance du lien entre le peuple d’Israël et sa terre, est constitutif de l’élection d’Israël au même titre que son lien avec la Torah. Concernant la légitimité pour Israël de posséder sa terre, si je me situe d’un strict point de vue religieux, c’est donc, d’un point de vue chrétien un droit immémorial, légitime et inaliénable. La terre, avec le temple en son centre, est le signe de l’élection et l’instrument de la révélation que Dieu a choisi pour se manifester en ce monde.

Pour les chrétiens Israël a donc droit à sa terre, et je dirais pour ma part, que le retour d’Israël sur sa terre a une signification historique dans le plan de Dieu. Sans ce retour, la Rédemption n’est peut-être pas possible. Ceci n’est pas un point de vue raciste mais universaliste, l’amour du Seigneur doit remplir la terre d’Israël et Jérusalem où il se manifeste s’étendra aux extrémités de la terre : « De Sion sort la torah et de Jérusalem la parole de Dieu » (Is 2, 2-3 ; Jr 3,17 etc…).

J’ajouterai que d’un point de vue chrétien, Jérusalem ne peut pas être uniquement une allégorie… sous peine de renoncer à l’historicité de la révélation juive, donc au christianisme.

Concernant le sionisme laïc, c’est vrai que je ne vois pas comment le justifier mais en même temps je comprends que des gens qui ont tout oublié ne soient plus reliés au peuple d’Israël que par leur patronyme ou leurs souvenirs, ou la persécution, ou des valeurs… et donc peut-être d’agit-il indirectement de religion plus ou moins dite. C’est seulement une forme d’amnésie. Regarde, il faut tellement de temps pour prendre conscience de ses racines.

Voilà mon point de vue.

Mais il est absolument clair que ce point de vue n’est pas partagé par les musulmans (les pays arabes à majorité musulmane mais aussi l’Iran, la Turquie, l’Asie, etc…). Ils adorent le Seigneur à leur manière (ce ne sont pas de idolâtres !) mais selon leur croyance, l’élection d’Israël, comme le lien spécial de Jésus avec Dieu auquel croient les chrétiens sont abrogés par la révélation faite à Muhammad « sceau des prophètes ». Et là on a un problème que je ne vois pas comment le résoudre vu ce que devient l’Islam politique et au vu de sa démographie. Cependant combien de musulmans aimeraient en réalité vivre dirigés par les chantres de l’Islam politique ?

Concernant les habitants non-juifs (goïm) de la Terre d’Israël
Ce qui pose problème n’est pas le réfugié palestinien. Ce qui pose problème c’est que des hommes et des femmes habitent depuis des millénaires sur la terre d’Israël (Territoires compris) sans être juif. On ne peut pas, il me semble, au nom de Dieu et de la Torah chasser des enfants ou des femmes de la maison de leurs ancêtres qu’ils soient juifs, chrétiens ou musulmans, les faire patienter sous le soleil quand ils sont malades ou prêts à accoucher. Simplement parce que ce sont des fils de Dieu et au nom de la plus simple humanité.

On ne peut pas dire que leurs maisons ont été « volées ». Il y a toujours eu des étrangers en terre d’Israël et la Torah nous dit de les protéger puisqu’Israël a été en esclavage en terre d’Egypte.

Ces gens là ne veulent que vivre, avoir un boulot… et ceux que j’ai vu ne ressemblent pas aux excités de nos banlieue en France !!! Donc il me semble que l’Etat d’Israël devrait faire preuve de plus d’humanité. Ce n’est pas un point de vue gauchiste.

Concernant les chrétiens, ce qui est clair c’est qu’ils sont persécutés maintenant sans pitié dans le monde musulman (West Bank compris), à cause de leur foi bien-sûr, même si il s’agit toujours de soi-disant déséquilibrés (Cf Turquie) ou d’extrémistes qui les tuent (Algérie, Irak…)… Sans doute viendra un temps ou nous serons assimilés et persécutés avec les juifs (que nous sommes selon mon point de vue) à cause de notre croyance qui va contre toutes les idolâtries de ce monde. Ne nous y trompons pas c’est le monothéisme qui recule en Europe et l’Islam radical le remplace.

Il me semble qu’il faut tenir que le retour à Dieu des nations ne peut se faire que par la douceur de Dieu. C’est vrai que c’est assez facile à dire quand on n’a pas le Hamas devant sa porte. C’est vrai que « les grands de la Terre se liguent entre eux contre l’Eternel et son Messie » mais le second psaume dit aussi que « Celui qui règne dans les cieux s’en amuse et les tourne en dérision ». Emet.

Un commentaire sur « A qui appartient la Terre d’Israël d’un point de vue religieux ? suite… »

  1. Cher frère,
    Très heureux de trouver avec vous un chrétien qui dit d’excellentes choses sur Israël.Je partage complètement ce texte écrit plus haut. Nous habitons avec ma femme la ville de David.
    Au plaisir de se rencontrer, bezrat hachem
    Gérald

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s