Morenica, la maure

drapeau corse

Sheharhoret ou Shecharchoret (« La Noiraude »), la maure, est une chanson traditionnelle juive. Elle trouve son origine dans une vieille chanson séfarade du canciero ladino , La Morenica ou La Morena ou Morenika, elle-même est issue d’une chanson espagnole du Moyen Âge. C’est la chanson des anousim qui explique assez bien et d’une autre manière que les explications classiques (drapeau sarde, armes de l’Aragon) le drapeau maure en Corse. Le roi Théodore qui rêvait de faire de la Corse une Market place en méditerranée grâce aux juifs et Paoli qui a fait venir les juifs en Corse savaient probablement cette origine en choisissant ce drapeau. Sinon on ne voit pas bien pourquoi ils auraient fait une quelconque allégeance à l’Aragon ou à la Sardaigne…

En 1767, alors que Paoli cède aux juifs de Livourne l ‘exploitation du corail Corse contre des armes, à propos d’un juif (Modigliani) qui demande à Ile-Rousse d’avoir les mêmes droits que les Corses Paoli dit « Tout honnête homme domicilié sur le sol affranchi de notre patrie peut prendre part à la nomination de ses magistrats et représentants » et il ajoute :

« La liberté n’a ni confesseurs ni inquisiteurs »
Pasquale Paoli

Les marranes étaient les bruns basanés par le soleil en mer comme le dit la chanson. Ce chant d’amour est devenu une prière qu’on chante en Turquie.

SHECHARCHORET LA FILLE BRUNE (MORENICA) 
Shecharchoret yikre’uni
tzach haya ori
umilahat shemesh kayitz
va’ani shechoriChorus:
Shecharchoret
yafyafit kol kach
be’einayich esh bo’eret
libi kulo shelachShecharchoret yikre’uni
kol yordei hayam
im od pa’am yikre’uni
shuv elech itamShecharchoret yikre’eni
ben le’av molech
im od pa’am yikre’uni
acharav elech
Ils m’appellent la fille sombre
ma peau est d’un blanc pur
Et c’est à cause du soleil de l’été
Que je suis noireChorus:
Brunette
tu es si belle
dans tes yeux – un feu qui brûle
mon coeur est tout à toiIls m’appellent la brunette
tous ceux qui vont sur la mer
s’ils m’appellent ainsi
J’irais de nouveau avec euxIls m’appellent la fille sombre
Fille du roi des rois
S’Il  m’appelle à nouveau
Je le suivrai

2 commentaires sur « Morenica, la maure »

  1. Bonjour cher Didier,

    Je suis arrivé sur votre site il y a quelques mois en cherchant une traduction des paroles de cette chanson, je vous en remercie.
    Etonné par l’énergie de votre site, j’y ai papillonné jusqu’à connaître votre bibliographie.
    J’ai alors entrepris de me procurer votre ouvrage « Jésus de Nazareth, juif de Galilée » dans toutes les librairies de Belgique et de France et ce sans succès.
    Je suis moi-même juif, né dans une famille laïque, et ai rencontré la spiritualité à travers Jésus. Nombreuses sont mes interrogations quant au lien entre Jésus et le christianisme avec le judaïsme, le tout emprunt d’une culpabilité planante.
    Possédez une copie que je pourrais vous acheter ?
    Il me brûle d’en savoir plus et de pacifier les tempêtes.

    Amicalement,
    I. Friedman

Laisser un commentaire