Pourquoi mangeons-nous des pommes et du miel pendant le seder de Roch Achana ?

Celui ou celle qui n’a jamais assisté à un seder de Roch Achana n’a rien vécu !

Car lors de ce curieux repas nous mangeons des mets qui sont des mots et bien sûr font passer des la corps par le rite la fin et le commencement.

En ce début d’année, mais l’année commence aussi le 1er Nissan, mois de Pessah et au Nouvel an des arbres (Tou Bichevat), remarque le Talmud, D.ieu convoque l’homme pour sa re-création c’est à dire sa techouva, un mot qui signifie le « retour » mais aussi la « réponse ».

Adam a été créé à Roch Achana et la tradition juive pour qui « l’inconscient est structuré comme un langage » (avant Lacan !) mange ses mots en mangeant des mets.

תמרים

LES DATTES. Tamar, Liées au mot tam : תם : « terminer ». Comme l’année qui se termine. Et bien sur la fin de nos ennemis : Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, qu’il y a une fin à nos ennemis, ceux qui nous haïssent et tous ceux qui nous veulent du mal.

רוביא—לוביא

LES PETITS HARICOTS BLANCS. Roubia. Liés aux mots rav, grand רב : « nombreux » et lev לב : cœur : Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, que nos mérites se multiplient et que Tu nous prennes à cœur.

כרתי

LE POIREAU. Karti En araméen, le mot poireau est « karti » qui est similaire à « yikartu » qui signifie « à retrancher » ou carat כרת : « couper », « abattre (un arbre) ». Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, que soient abattus ( abattus… cassés !) nos ennemis, ceux qui nous haïssent et tous ceux qui nous veulent du mal.

סלקא

LA BETTERAVE. Sélek. Liée au mot סלק : « partir », « disparaître ». Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, que disparaissent nos ennemis, ceux qui nous haïssent et tous ceux qui nous veulent du mal.

קרא

LA COURGE. Kara. Le mot araméen désignant les courges et les potirons est Kara – un mot étrangement similaire au mot קרע, Kra, en hébreu – qui signifie « déchirer » et aussi קרא : « annoncer », « énoncer ». Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, que le mal de notre verdict soit déchiré, et que nos mérites soient énoncés devant Toi.

רימון

LA GRENADE, Rimone,, supposée remplie de 613 graines comme autant de mistvot, pour nous donnet l’amour de la mitsvah de la bonne action en cette année nouvelle. Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, que nous soyons remplis de mitsvot comme la grenade [est remplie de grains].

תפוח בדבש

LA POMME ET LE MIEL. Tappuwakh vedévach; pour une année douce comme le miel. Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, que Tu renouvelles pour nous une année bonne et douce comme le miel.

La valeur numérique du mot miel-en hébreu: devach est identique a celle du mot « femme » : icha.

On retrouve la même idée dans le célèbre épisode biblique où Rébecca envoie Jacob, son fils. vêtu des vêtements d’Esau vers Isaac pour que celui-ci le bénisse. Le verset dit alors:  » Il (Jacob) s’approcha et l’embrassa. Isaac aspira l’odeur de ses vêtements, il le bénit et dit:  » Voyez le parfum de mon fils est comme le parfum d’un champ que D.ieu a béni  » (Gen. 27, 27). De quel champ s’agit-il ? Rav Juda le fils de Rav Samuel fils de Chilat a dit au nom de Rav qu’il s’agissait d’un champ de pommes  » (Taanit 29b).

Le mot Dvach, miel, en hébreu, est cité 21 fois dans la Torah pour désigner la terre d’Israël. « Eretz zavat khalav ou devach », « La terre où coule le lait et le miel » 

ראש כבש

LA TETE DE BELIER, Rosh (ou d’un autre animal ou poisson cachère ). Puisse être Ta volonté, Éternel notre D.ieu et D.ieu de nos pères, que nous soyons à la tête et non à la queue.. .et Tu te souviendras pour nous de la ligature de notre père Isaac, le fils de notre père Abraham, que la paix soit sur eux.)

Le bélier renvoie au bélier qui a remplacé Isaac lors de la ligature d’Isaac. A la corne du Chofar qu’on sonne en ce jour de sonnerie.« jour de chômage en souvenir de la sonnerie » (shabbaton zikhron terouʿa) ou « jour de la sonnerie » (yom terouʿa). (Lv 23, 24)

Rosh Hashana est l’anniversaire de la création du monde, et de la création de l’Homme. Car la Genèse est le livre des générations d’Adam, l’histoire de l’Humain. On réalise tous ces rites pour devenir humain.

Ma grand-mère marrane de Corse finissait chacune de ses lettres par :  » que D.ieu vous donne la victoire sur tous vos ennemis ». Nous ses petits enfants on était pliés de rire…. jusqu’au jour où j’ai compris.

J’ai appris tout cela du rabbin Haïm Harboun et du psychanalyste Gérard Haddad (photo)

Un commentaire sur « Pourquoi mangeons-nous des pommes et du miel pendant le seder de Roch Achana ? »

Répondre à Sewa William LASSEY Annuler la réponse.