La grande illusion: n’attendons pas du capitalisme qu’il se moralise de lui-même

Réconcilier vertu et économie, amener les mécanismes financiers à davantage de transparence et moins de cupidité… La perspective est tentante. Mais peut-on réellement croire en la capacité de la crise à moraliser le système capitaliste de l’intérieur ? Un article de Caroline Castets dans le Nouvel Economiste.

Feuilleter l’article du nouvel économiste

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s