Accueil > Sources juives, spiritualité > « Es-tu entré dans les trésors de la neige » (Job)

« Es-tu entré dans les trésors de la neige » (Job)

Cette méditation est dédiée à mon ami Jean-Louis Rambaud, Zal.
(Zikhrono Livrakha), « Que son souvenir soit une bénédiction. »

Neige

 « Es-tu entré dans les trésors de la neige, as-tu aperçu les dépôts de la grêle ? «  demande l’Éternel à Job qui tente en vain de comprendre le malheur qui le touche. La seule réponse de D. est le silence de la neige et sa beauté qui dépasse l’intelligence de l’homme.

Neige1

Le Mont Blanc aujourd’hui au fond

Qui n’a pas été un jour ébloui par la splendeur de la création ? La neige (Sheleg en hébreu) est probablement ce qui nous renvoie le plus à notre condition de créature, vulnérable devant la force de la nature et émerveillée devant la bonté de l’Omniprésent. La neige source d’émerveillement assure le cycle de la vie, elle est l’image de la Parole du Très-Haut qui ne revient pas sans avoir fécondé le cœur de l’homme, elle féconde la nature qui finalement fournit le pain à l’homme ; « Comme la pluie et la neige (Sheleg) descendent des cieux, Et n’y retournent pas Sans avoir arrosé, fécondé la terre, et fait germer les plantes, Sans avoir donné de la semence au semeur Et du pain à celui qui mange » (Isaie 55, 10). La neige est donc une sorte de messager de D. : « Comme la fraîcheur de la neige (Sheleg) au temps de la moisson, Ainsi est un messager fidèle pour celui qui l’envoie; Il restaure l’âme de son maître. » (Proverbes 25, 13). « La neige (Sheleg) du Liban abandonne-t-elle le rocher des champs ? Ou voit-on tarir les eaux qui viennent de loin, fraîches et courantes ? » (Jr 18, 14)

Neige3

La neige dans sa clarté nous rappelle que le cœur que l’Éternel a créé au fond de nous est pur à son image.  Alors que Moïse retire la main de son coté, la lèpre avancée image du péché éclate aux yeux de tous « Il mit sa main dans son sein, l’en retira et voici qu’elle était lépreuse, blanche comme la neige » (Ex 4, 6) . Moïse mais aussi Myriam : « La nuée se retira de dessus la tente. Et voici, Myriam était frappée d’une lèpre, blanche comme la neige (Sheleg) » (Nb 12, 10). « Et Guéhazi sortit de la présence d’Elisée avec une lèpre comme la neige (Sheleg) » (2 R 5, 27)La neige symbole du péché et de la mort : « Comme la sécheresse et la chaleur absorbent les eaux de la neige (Sheleg), Ainsi le séjour des morts engloutit ceux qui pèchent ! » (Job 24,19), symbole du mal qui sort du flanc (de Moïse) c’est à dire du cœur de l’homme, mais aussi symbole du pardon du Miséricordieux qui peut purifier le cœur et rendre l’homme  » blanc plus que la neige » comme dit le Psaume. La condition de ce retour à la pureté originaire est la téshouva, le retour à Dieu de celui qui assume sa violence au lieu de la nier à l’infini dans un cercle mortifère qui le tue :« Vos péchés fussent-ils comme le cramoisi, ils peuvent devenir blancs comme neige; rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine. » dit Isaïe.

Le vêtement du Grand-prêtre a Kippour, le jour du Grand Pardon était couleur de la neige comme celui des prêtres.

Kotel

Neige2

Le souvenir de la neige hante le prophète de la splendeur perdue de Jérusalem qui écrit les Lamentations de Jérémie, alors que Jérusalem n’est plus et que le peuple a été déporté loin de sa terre lors du premier exil (entre 598  avant notre ère, date de la première déportation, et la prise de Babylone par Cyrus en 538 avant notre ère)  : « Le châtiment de la fille de mon peuple a été plus grand que la punition de Sodome, frappée d’une destruction instantanée, à laquelle des mains humaines n’ont pas coopéré. Ses princes étaient plus brillants que la neige, plus blancs que le lait; leur corps avait la teinte vermeille du corail, leurs contours d’éclat du saphir. Et leur figure est devenue plus noire que la suie: on ne les reconnaît pas dans les rues. (Lam 4, 6-8)

La Shekhina dans la poussière appelle la Rédemption. La clarté de la neige luit sur le visage du Messie dans le Livre de Daniel : « Lorsque des trônes furent dressés un ancien des jours prit la place. Son vêtement avait la blancheur de la neige, et la chevelure de sa tête, celle de la laine éclatante ». L’ancien des jours n’est autre que le messie qui « ouvre les Livres » des comptes du monde qui vient. La vision du maassé merkaba (vision mystique dite ‘du char’) raconte « son trône de flammes étincelantes et ses roues un feu incandescent. » D. 

« Tout d’abord la neige et Massekhett chabbath (Traité Chabbat du Talmud) vont ensemble parce que le chabbath le feu est interdit et la neige aussi interdit le feu » m’a dit le Rav Haim Harboun. Il y a dans la neige une sorte de signe du monde qui vient que célèbre le Chabbat.

L’Eternel vient en ce monde comme une clarté, celle qui luit sur le visage des maîtres et des anciens.

La neige parle en son silence. Ami « es-tu entré dans les trésors de la neige ? »

 

Quelques textes de la Torah et du Talmud, ne manquez pas l’histoire d’Hillel à la fin…

Isaïe 55

י כִּי כַּאֲשֶׁר יֵרֵד הַגֶּשֶׁם וְהַשֶּׁלֶג מִן-הַשָּׁמַיִם, וְשָׁמָּה לֹא יָשׁוּב–כִּי אִם-הִרְוָה אֶת-הָאָרֶץ, וְהוֹלִידָהּ וְהִצְמִיחָהּ; וְנָתַן זֶרַע לַזֹּרֵעַ, וְלֶחֶם לָאֹכֵל.

10 Oui, comme la neige et la pluie, une fois descendues du ciel, n’y retournent pas avant d’avoir humecté la terre, de l’avoir fécondée et fait produire, d’avoir assuré la semence au semeur et le pain au consommateur,

יא כֵּן יִהְיֶה דְבָרִי אֲשֶׁר יֵצֵא מִפִּי, לֹא-יָשׁוּב אֵלַי רֵיקָם:  כִּי אִם-עָשָׂה אֶת-אֲשֶׁר חָפַצְתִּי, וְהִצְלִיחַ אֲשֶׁר שְׁלַחְתִּיו.

11 telle est ma parole: une fois sortie de ma bouche, elle ne me revient pas à vide, sans avoir accompli mon vouloir et mené à bonne fin la mission que je lui ai confiée.

 Job 37

ו  כִּי לַשֶּׁלֶג, יֹאמַר–    הֱוֵא-אָרֶץ:
וְגֶשֶׁם מָטָר;    וְגֶשֶׁם, מִטְרוֹת עֻזּוֹ.

6 Car il dit à la neige: « Apparais sur la terre! » Il envoie la pluie abondante, ses puissantes averses.

ז  בְּיַד-כָּל-אָדָם יַחְתּוֹם–    לָדַעַת, כָּל-אַנְשֵׁי מַעֲשֵׂהוּ.

7 Alors il paralyse les bras de tous les hommes, afin que ces hommes, son œuvre à lui, apprennent à le connaître.

Psaume 147

טו  הַשֹּׁלֵחַ אִמְרָתוֹ אָרֶץ;    עַד-מְהֵרָה, יָרוּץ דְּבָרוֹ.

15 Il envoie ses ordres sur la terre, sa parole vole avec une extrême rapidité.

טז  הַנֹּתֵן שֶׁלֶג כַּצָּמֶר;    כְּפוֹר, כָּאֵפֶר יְפַזֵּר.

16 Il répand la neige comme des flocons de laine, sème le givre comme de la cendre.

יז  מַשְׁלִיךְ קַרְחוֹ כְפִתִּים;    לִפְנֵי קָרָתוֹ, מִי יַעֲמֹד.

17 Il lance des glaçons par morceaux: qui peut tenir devant ses frimas?

יח  יִשְׁלַח דְּבָרוֹ וְיַמְסֵם;    יַשֵּׁב רוּחוֹ, יִזְּלוּ-מָיִם.

18 Il émet un ordre, et le dégel s’opère; il fait souffler le vent: les eaux reprennent leur cours.

Job 38

כב  הֲבָאתָ, אֶל-אֹצְרוֹת שָׁלֶג;    וְאוֹצְרוֹת בָּרָד תִּרְאֶה.

22 Es-tu entré dans les trésors de la neige, as-tu aperçu les dépôts de la grêle,

כג  אֲשֶׁר-חָשַׂכְתִּי לְעֶת-צָר;    לְיוֹם קְרָב, וּמִלְחָמָה.

23 que je tiens en réserve pour les temps de détresse, pour le jour du combat et de la guerre?

כד  אֵי-זֶה הַדֶּרֶךְ, יֵחָלֶק אוֹר;    יָפֵץ קָדִים עֲלֵי-אָרֶץ.

24 Quelle est la voie par où se disperse la lumière, par où le vent d’Est se répand sur la terre?

כה  מִי-פִלַּג לַשֶּׁטֶף תְּעָלָה;    וְדֶרֶךְ, לַחֲזִיז קֹלוֹת.

25 Qui a creusé des rigoles à l’averse, une route à l’éclair sonore,

כו  לְהַמְטִיר, עַל-אֶרֶץ לֹא-אִישׁ–    מִדְבָּר, לֹא-אָדָם בּוֹ.

26 pour arroser des régions inhabitées, le désert où il n’y a pas d’hommes,

Exode 4

ו וַיֹּאמֶר יְהוָה לוֹ עוֹד, הָבֵא-נָא יָדְךָ בְּחֵיקֶךָ, וַיָּבֵא יָדוֹ, בְּחֵיקוֹ; וַיּוֹצִאָהּ, וְהִנֵּה יָדוֹ מְצֹרַעַת כַּשָּׁלֶג.

6 Le Seigneur lui dit encore (à Moïse) : « Mets ta main dans ton sein. » Il mit sa main dans son sein, l’en retira et voici qu’elle était lépreuse, blanche comme la neige.

Isaïe 1

טו וּבְפָרִשְׂכֶם כַּפֵּיכֶם, אַעְלִים עֵינַי מִכֶּם–גַּם כִּי-תַרְבּוּ תְפִלָּה, אֵינֶנִּי שֹׁמֵעַ:  יְדֵיכֶם, דָּמִים מָלֵאוּ.

15 Quand vous étendez les mains, je détourne de vous mes regards; dussiez-vous accumuler les prières, j’y resterais sourd: vos mains sont pleines de sang.

טז רַחֲצוּ, הִזַּכּוּ–הָסִירוּ רֹעַ מַעַלְלֵיכֶם, מִנֶּגֶד עֵינָי:  חִדְלוּ, הָרֵעַ.

16 Lavez-vous, purifiez-vous, écartez de mes yeux l’iniquité de vos actes, cessez de mal faire.

יז לִמְדוּ הֵיטֵב דִּרְשׁוּ מִשְׁפָּט, אַשְּׁרוּ חָמוֹץ; שִׁפְטוּ יָתוֹם, רִיבוּ אַלְמָנָה.  {ס}

17 Apprenez à bien agir, recherchez la justice; rendez le bonheur à l’opprimé, faites droit à l’orphelin, défendez la cause de la veuve.

יח לְכוּ-נָא וְנִוָּכְחָה, יֹאמַר יְהוָה; אִם-יִהְיוּ חֲטָאֵיכֶם כַּשָּׁנִים כַּשֶּׁלֶג יַלְבִּינוּ, אִם-יַאְדִּימוּ כַתּוֹלָע כַּצֶּמֶר יִהְיוּ.

18 Oh! Venez, réconcilions-nous, dit l’Eternel! Vos péchés fussent-ils comme le cramoisi, ils peuvent devenir blancs comme neige; rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine.

Psaume 51

ט  תְּחַטְּאֵנִי בְאֵזוֹב וְאֶטְהָר;    תְּכַבְּסֵנִי, וּמִשֶּׁלֶג אַלְבִּין.

9 Puisses-tu me purifier avec l’hysope, pour que je sois pur! Puisses-tu me laver, pour que je sois plus blanc que neige!

Psaume 68

יד  אִם-תִּשְׁכְּבוּן,    בֵּין שְׁפַתָּיִם:
כַּנְפֵי יוֹנָה, נֶחְפָּה בַכֶּסֶף;    וְאֶבְרוֹתֶיהָ, בִּירַקְרַק חָרוּץ.

14 Resterez-vous immobiles entre les parcs de troupeaux, ô vous, ailes de la colombe, plaquées d’argent, dont les pennes ont la couleur éclatante de l’or fin?

טו  בְּפָרֵשׂ שַׁדַּי מְלָכִים בָּהּ–    תַּשְׁלֵג בְּצַלְמוֹן.

15 Quand le Tout-Puissant dispersa les rois, le Çalmon était couvert de neige. »

Proverbe 31 (la femme vertueuse, lu vendredi soir de shabbat)

כא  לֹא-תִירָא לְבֵיתָהּ מִשָּׁלֶג:    כִּי כָל-בֵּיתָהּ, לָבֻשׁ שָׁנִים.

21 Elle (la femme vertueuse) ne redoute point la neige pour sa maison, car tous ses gens sont couverts de riches étoffes.

 Lamentations 4

ו וַיִּגְדַּל עֲו‍ֹן בַּת-עַמִּי, מֵחַטַּאת סְדֹם:  הַהֲפוּכָה כְמוֹ-רָגַע, וְלֹא-חָלוּ בָהּ יָדָיִם.  {ס} 6 Le châtiment de la fille de mon peuple a été plus grand que la punition de Sodome, frappée d’une destruction instantanée, à laquelle des mains humaines n’ont pas coopéré.
ז זַכּוּ נְזִירֶיהָ מִשֶּׁלֶג, צַחוּ מֵחָלָב; אָדְמוּ עֶצֶם מִפְּנִינִים, סַפִּיר גִּזְרָתָם.  {ס} 7 Ses princes étaient plus brillants que la neige, plus blancs que le lait; leur corps avait la teinte vermeille du corail, leurs contours d’éclat du saphir.
ח חָשַׁךְ מִשְּׁחוֹר תָּאֳרָם, לֹא נִכְּרוּ בַּחוּצוֹת; צָפַד עוֹרָם עַל-עַצְמָם, יָבֵשׁ הָיָה כָעֵץ.  {ס} 8 Et leur figure est devenue plus noire que la suie: on ne les reconnaît pas dans les rues. Leur peau est collée à leurs os, desséchée comme du bois.

Kotel2

Daniel 7

ט חָזֵה הֲוֵית, עַד דִּי כָרְסָוָן רְמִיו, וְעַתִּיק יוֹמִין, יְתִב; לְבוּשֵׁהּ כִּתְלַג חִוָּר, וּשְׂעַר רֵאשֵׁהּ כַּעֲמַר נְקֵא, כָּרְסְיֵהּ שְׁבִבִין דִּי-נוּר, גַּלְגִּלּוֹהִי נוּר דָּלִק.

9 Je continuai à regarder, lorsque des trônes furent dressés et un ancien des jours prit la place. Son vêtement avait la blancheur de la neige, et la chevelure de sa tête, celle de la laine éclatante son trône était des flammes étincelantes et ses roues un feu incandescent.

י נְהַר דִּי-נוּר, נָגֵד וְנָפֵק מִן-קֳדָמוֹהִי, אֶלֶף אלפים (אַלְפִין) יְשַׁמְּשׁוּנֵּהּ, וְרִבּוֹ רבון (רִבְבָן) קָדָמוֹהִי יְקוּמוּן; דִּינָא יְתִב, וְסִפְרִין פְּתִיחוּ.

10 Un torrent de feu jaillissait et s’épandait devant lui; mille milliers le servaient et dix mille myriades se tenaient en sa présence: le tribunal entra en séance et les livres furent ouverts.

 

Talmud de Babylone, Traité Yoma 35 a-b

Nos Sages enseignent : le pauvre, le riche et le débauche se présentent devant le tribunal céleste. Si le pauvre se voit reprocher de n’avoir pas étudié la Tora et répond pour sa défense qu’il était trop pris par la nécessité d’assurer sa subsistance, on lui objecte ceci : « serais tu plus indigent que Hillel ? » On dit de Hillel l’Ancien qu’il gagnait très peu d’argent par son travail quotidien ; il en donnait une moitié au bedeau chargé de surveiller l’entrée de la maison d’élude et l’autre moitié à sa fanille. Un jour, il ne put rien gagner et le bedeau ne le laissa pas entrer dans la maison l’étude car il n’avait rien à lui donner. Hillel grimpa sur le toit afin de percevoir les paroles du Dieu vivant de la bouche de Shemaya et Abtalion.

On raconte que ceci se passait un vendredi du mois deTébét, alors qu’il neigeait et que le ciel était très bas. Lorsque l’aurore se mit à poindre, Shemaya dit à Abtalion : « Frère Abtalion, la pièce est chaque jour assez claire et pourtant aujourd’hui elle est plutôt sombre. Le ciel est-il si nuageux à present ? » lls levèrent les yeux vers le toit et discernèrent la forme d’un homme. Ils montèrent sur le toit et découvrirent Hillel enfoui sous une épaisse couche de neige. ils le dégagèrent de là, le lavèrent, l’enduisirent d’un onguent et l’installèrent face au feu (nda : toutes actions formellement interdites à chabbat!) car ils se dirent que pour un tel homme on pouvait bien profaner le Chabbat.

Talmud de Babylone, Traité de Yoma fol. 35a-b

NB : Hillel est un sage des années qui précèdent l’ère chrétienne, un contemporain du roi Hérode et de Jésus. Nous ne savons pas grand chose de sa vie, entourée d’un halo de légendes. Son nom, Hillel, signifie celui qui loue, celui qui exalte. Il fut appelé, « Hillel Hazaken ». Hillel l’ancien, en référence, non pas tant à son âge, bien qu’on lui attribue une longue vie, plus de 80 ans, mais à sa sagesse et au respect dont il était entouré. Originaire de Babylone, Hillel était venu à Jérusalem compléter son savoir. Il fut le disciple de deux grands maîtres, Chemaya et Avtalyon, qui étaient plus aimés que le grand prêtre de l’époque. Quand ils sortaient ensemble du temple après le service de Yom Kippour, c’est eux que la foule suivait, et non pas le cohen gadol, nous apprend le Talmud. La génération de Hillel fut la dernière où les sages étaient mentionnés par deux, les « zougot », les couples. Le premier étant, d’après la tradition, le « nassi », président du sanhédrin, et le second, le « av Beth Din », président du tribunal. Ainsi, le nom de Hillel est toujours associé à celui d’un autre sage, Shamaï. Les deux personnages sont en opposition quasi constante, d’abord par leur caractère, et ensuite par leur approche de la Halakha, de la Loi. Hillel, c’est l’homme patient, affable, avec une grande capacité d’accueil et d’humanité. L’image qui nous est donnée de Shamaï, par contre, est celle d’un homme irascible, sévère, strict et rigoureux, sinon rigoriste.

« Soyez doux comme Hillel et point vif comme Shamaï » résume le Talmud (Chabbat 30b).

Dans le Talmud il est indiqué qu’Hillel était recouvert de trois coudées de neige. Or la longueur d’une coudée (Ama) varie selon les décisionnaires entre 43 et 57 centimètres. Selon Maïmonide la coudée mesurait 45,6 cm. On peut donc en conclure que le record de hauteur de neige à Jérusalem  date de plus de 2000 ans: 1,35 mètres de neige , au moins, en une seule nuit.

Didier Long - Mont Blanc

Vallée de l'Isère et Mont Blanc

Catégories :Sources juives, spiritualité Étiquettes : ,
  1. Nathalie
    24 février 2014 à 12:59

    Quand le talmud dit qu´hillel fut recouvert de plusieurs coudées de neige, ce n´est sûrement pas pour dire que plus de 130 centimètres de neige sont tombés en une nuit á Jérusalem. il faut penser à toute la symbolique de la neige.

    J'aime

    • 24 février 2014 à 16:00

      oui bien sûr (35 cm en 1953 et en décembre 2013) mais c’est peut être aussi une réalité.

      J'aime

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :