Accueil > Corse et Juif > Hasan Corso était-il un marrane ?

Hasan Corso était-il un marrane ?

En Corse tout le monde connait l’histoire d’Hasan Corso, né en 1518 en Corse. Enlevé, à l’âge de 5 ans, par des corsaires il est amené  à Istanbul où il reçoit une éducation musulmane parmi les janissaires.

Un corse janissaire à Istanbul et Alger

Hasan CorsoSa carrière militaire est fulgurante, et au bout d’une dizaine d’années seulement, il reçoit le titre d’Agha (général).

En 1549, il est nommé caïd d’Alger et khalifa (lieutenant, substitut) de Salah Raïs, beylerbey d’Alger.

A l’Époque des Beylerbeys (1518-1577) la population d’Alger d’environ 60 000 habitants est cosmopolite. Composée de 12 500 Baldis, des citadins d’origine ancienne, de  3 500 kabyles et 3 000 arabes ou bédouins nomades attirés par la ville, de Turcs d’origine ou par conversion à l’Islam de chrétiens. Elle compte aussi  5000 juifs[1] venus d’Espagne pour la plupart, méprisés, maintenus dans un état de pauvreté endémique par l’autorité musulmane, qui subissent humiliations, lynchages et pogroms.

20 000 personnes sont de « renégats », d’origine catholique ou d’ascendance juive ou maure, et de toutes les provinces du monde avec une majorité d’espagnols. De renégats, c’est à dire de pirates bien décidés à faire rendre gorge au monde chrétien et à l’Inquisition qui les a misérablement traités. Pour moitié ces pirates sont des levantins (turcs) et les autres des occidentaux dont la moitié (5 000) sont des corses. Il y a des esclaves. La langue officielle est le turc et dans la rue on parle l’arabe dialectal.

Alger est décrite dans « Topographie et histoire générale d’Alger » publié en 1612 comme une ville peuplée d’ « aventuriers qui vivent la vie qu’ils ont décidé de vivre ».

L’activité de ces pirates consiste à prendre en esclavage le plus de chrétiens possibles (vingt-cinq mille chrétiens prisonniers en 1580), pour en tirer rançon. Les archives de Gênes et des notaires portent traces de ce fructueux commerce.

L’histoire des pirates juifs est largement méconnue (voir ici). Elle a fait l’objet d’une exposition au Centre Edmond Fleg à Marseille sous l’autorité de Martine Yana sa directrice. (voir ici). Le premier pirate juif barbaresque fut Sinan Reis, commandant en second du célèbre amiral ottoman, Khayr ad-Din Barberousse. Appelé également « le grand juif » par les Espagnols, il était l’ennemi juré de Charles Quint. Parmi ses hauts faits : la défaite de l’Armada espagnole, en 1538, à la bataille de Préveza (Grèce) que certains historiens soutiennent comme la plus grande victoire navale de l’histoire turque.

En 1550, Hasan Corso commande l’armée qui doit attaquer le royaume de Tlemcen. C’est un échec. Il est victorieux à Touggourt et Ouargla et rapporte un riche butin. En juin 1556, il chasse les Espagnols d’Oran. C’est là qu’il apprend la mort de la peste du Belerbey Salah Haïs vieux compagnon des Barberousses au printemps 1556 Hassan Corso chef de janissaires prend le pouvoir de sa propre autorité. C’est compter sans la Sublime Porte, Constantinople s’en mêle et nomme Mohammed Kurdogli au même poste de belerbey. Hassan Corso le fait assassiner. Mais il est fait prisonnier et subit le supplice des crocs. Il y agonise pendant 3 jours, avant de mourir en août 1556.

Hasan Corso d’origine juive ?

Ce qu’on sait moins c’est que Hassan Corso est né Pietro Paolo Tavera est d’origine juive. En effet son nom TABERA, TAVERA est un nom juif d’Espagne et de Marranes. Il vient directement de la Torah et signifie « Brûlement » en hébreu :

« On nomma cet endroit Tabérah, parce que le feu de l’Éternel y avait sévi parmi eux. Taberah » (Nb 11, 3)

A Gênes, l’Ufficio, la Banque de Saint-Georges, qui avait acquis la Corse en 1483 était composé de juifs et de marranes influents. Leur projet était une colonisation de peuplement en même temsp qu’une exploitation de l’île pour le blé. Ils envoyaient des génois, des marranes et des juifs d’Espagne dans les citadelles comme comme Bonifacio, Calvi, Ajaccio, Porto-Vecchio, Sartène.

Le nom Tareva (comme celui du village homonyme) originaire d’Ajaccio provient probablement de là. J’en cherche la preuve formelle. Si quelqu’un a des idées ou des sources ?

Citadelle d'Ajaccio

Citadelle d’Ajaccio

Je suis frappé par le fait qu’Ajaccio est fondé par l’Ufficio en 1492 justement l’année de l’édit d’expulsion d’Espagne (promulgué en mars et qui expire au 31 juillet 1492) . Entre 1491 et 1492, une commission d’experts visite le site de la future Ajaccio. Elle est dirigée par le lieutenant du Delà des Monts et bientôt « Surintendant à la construction d’Ajaccio », Domenico de Negroni, assisté d’un architecte lombard, Cristofaro de Gandino. La première pierre est posée en avril 1492 sur un promontoire appelé Capo di Bolo à l’emplacement prévu pour une forteresse. Un château fort est alors bâti sur une presqu’île permettant une meilleure surveillance du golfe; il se transformera, au cours du XVIe siècle, en citadelle.

Acte de fondation de la ville: « Au nom du Seigneur, Amen. Que tous ceux auxquels parviendra le présent document sachent ce qui suit: Messire Cristoforo de Gandino, architecte, a été commis par le Magnifique Office de Saint-Georges pour la construction, édification et érection d’une forteresse ou château fort en la localité d’Ajaccio de l’isle de Corse ».

Ajaccio, port de transit de l’Espagne vers Naples ? A suivre….

Carte

[1] Roland Courtinat « La piraterie barbaresque en Méditerranée: XVI-XIXe siècle » pp. 24 et 25.

Catégories :Corse et Juif
  1. EL CORSO CHAKIB
    28 août 2016 à 13:46

    Bonjour , je suis un des desecndant de Hassan el corso et je veux connaitre son histoire..
    merci pour vos aides

    J'aime

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :