Le mystère de la parole et du silence : le grand rabbin Haïm Korsia à la rencontre des sourds juifs

Etrange monde que celui des malentendants. Se retrouver dans une salle remplie de monde sans un bruit, où tous parlent par gestes renvoie au plus profond de nous même à un endroit où le geste et la parole se rejoignent dans le silence de la naissance du monde.  » Là ou naît l’ouverture à l’autre « , nous a expliqué le Grand Rabbin Haïm Korsia (photo) venu à a rencontre des sourds et malentendants juifs ce dimanche, lendemain de Shabbat Shouva, au coeur des dix jours redoutables qu’ouvre et ferme l’appel du choffar à Rosh Hashana et Kippour.

Haim Korsia

Haïm Korsia a profité de l’occasion du banquet de l’Association culturelle des sourds  juifs de France à l’occasion de son 35 ème anniversaire et d’une autre association. L’ACSJF a été fondée par Dimitri Portnoï (à droite sur la photo); Déborah et Gabrielle, ses filles (à sa gauche sur la photo) ainsi que des multiples personnes la font vivre.Nous étions généreusement invités par la communauté de la Celle-saint-Cloud.(Famille Brami)Sourds juifs 1

Sourds juifs 2

Dimitri Portnoï – Association culturelle des sourds  juifs de France,
Monsieur Brami – président de la communauté de la Celle-Saint-Cloud,
Haïm Korsia – Grand Rabbin de France 

Cette association de sourds juifs a son propre ‘rabbin’ fils de rabbin sourd, le Rav Isser Lubecki. Celui-ci parle principalement en langage des signes avec sa communauté, anime le talmud Torah pour les enfants sourds et malentendants, fait la derasha en langue des signes… avec un rare courage.

sourds juifs 16

Le Rav Isser Lubecki

Sourds juifs 11

Tout était traduit en temps réel en langage des signes dans un silence impressionnant. Haïm Korsia est un homme humble  et sa capacité à rejoindre l’auditoire était émouvante. Et comme le Grand Rabbin a aussi de l’humour c’était aussi profond et souvent assez drôle. Il a commenté ce verset du psaume 139, 13 :

כִּי-אַתָּה קָנִיתָ כִלְיֹתָי  תְּסֻכֵּנִי בְּבֶטֶן אִמִּי

C’est toi qui as façonné mes reins, tu m’as pétri dans le sein de ma mère.

Sourds juifs 07

Sourds juifs 09

Sourds juifs 08

Le Rabbin Haïm Harboun a ensuite commenté cette phrase du psaume 85, 11

חֶסֶד-וֶאֱמֶת נִפְגָּשׁוּ    צֶדֶק וְשָׁלוֹם נָשָׁקוּ

L’amour et la vérité se rencontrent,
la justice et la paix s’embrassent.

Il a dit aux personnes présentes qu’elles étaient dans le geste et que ce geste était vérité, Emet en hébreu. Adonaï est emet, la Torah est emet pour nous les juifs.

Sourds juifs 10

20150920_165755

Le responsable de l’association des sourds juifs d’Israël était présent, et c’était un peu comme si tous les sourds juifs du monde étaient là.

Sourds juifs 13

Ben Zion Chen, Helen Keller Center, Tel Aviv

La délicatesse des gens de l’association, leur accueil généreux, la lumière d’automne. Il y avait une espèce de magie de la rencontre comme si la parole et le silence se rejoignaient dans les gestes.

Il y a une heure du soir où la nature se tait. Elle commence à parler comme en silence. Nulle parole dans ce bruissement mais notre oreille entend et nous comprenons ce silence.

Ce silence est aussi celui de l’arche quand on l’a ouverte pour dire Minha.

Les sourds sont une bénédiction pour nous qui entendons… ou croyons entendre. Voilà ce que j’ai appris aujourd’hui.

Sourds juifs 15

Nous ne pouvons ici citer tout le monde, quelques noms :

  • Représentants ACSJF : Dimitri Portnoï, Maria Portnoï, Edmond Chetrit, Hanoufa Makklouf, Chlomo Chekroun, Elisabteh Kraut.
  • Représentants Sourds Juifs d’Israel : Président Chen Ben Zionבן ציון חן .
  • Représentants communauté juive : Grand Rabbin de France Haïm Korsia, et aussi Rabbin synagogue de Paris, Moshe Sebbag,
  • Directrice OSE : Patricia Sitruk,
  • FSJU (Fonds Social Juif Unifié): Sandrine Zena,
  • Rabbin Haïm Harboun de la Communauté Ohel Abraham de Vaucresson,
  • Merci communauté israélite ouest, Famille Brami.

Comment interpréter le verset (Ex 20, 15), qui suit immédiatement l’énoncé des Dix commandements : « Et tout le peuple voi(en)t les voix… »?

Selon Rabbi Yichmaël (dans le Midrach Halakha sur l’Exode) : le peuple voit ce qu’il y a à voir et entend ce qu’il y a à entendre – mais le mot « entendre » manque. Soit le verset est elliptique, soit l’écoute se situe sur un autre plan (dans le non-dit).

Selon Rabbi Akiba : si le peuple voit la voix, c’est parce qu’il y a eu un miracle au Sinaï. Les paroles de la révélation se sont inscrites sous forme de lettres [ou par gravure dans la pierre]. Le texte ne procède pas par comparaison ou analogie : il y a vraiment eu vision.Au Sinaï, la vue et l’ouïe fusionnent sous le choc spirituel. Comme l’affirme les Sentences des Pères (Pirqé Avot) un traité talmudique très ancien : « Ces Dix Commandements de la Torah comprennent tous les commandements de la Torah et toutes les choses d’En haut et d’en bas, y compris les Dix Paroles par lesquelles le monde fut créé » (Pirqé Avot 5,1).

langue des signes

Gabrielle et Déborah Portnoï. (TEDx Vaugirard) :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s