TU NE TUERAS PAS

Bataclan Samedi matin/ Christophe Ena/AP/SIPA
Bataclan Samedi matin/ Christophe Ena/AP/SIPA

Et; sauf en droit, ne tuez point la vie qu’Allah a rendu sacrée. Quiconque est tué injustement, alors Nous avons donné pouvoir à son proche [parent] . Que celui-ci ne commette pas d’excès dans le meurtre, car il est déjà assisté (par la loi). (Al-Isrâ  17:33)

C’est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d’Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d’un meurtre ou d’une corruption sur la terre, c’est comme s’il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c’est comme s’il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu’en dépit de cela, beaucoup d’entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre. (Al-Ma’ida 5: 32)

Un commentaire sur « TU NE TUERAS PAS »

  1. Didier, merci de cette mise au point. Pourtant, la rancune des humains et l’alibi des barbares viennent de loin. En serions-nous encore à une loi antérieure à celle du Talion ? Satan se révèle-t-il, potentiellement, si puissant en chaque humain qu’il devienne à nouveau de réagir au-delà de tort ressenti ? Comment, désormais, régler les  » dommages de cornes,  » dans le village qu’est devenu le monde ? Ton point de vue sur ces questions nous enrichirait tous. Je compte sur Haïm pour nous éclairer devant toi …

    14 juillet 1099 de l’ère chrétienne (pardon :  » l ‘ère commune « ) : prise de Jérusalem par les croisés. Selon les textes de l’époque (sources grossièrement confondues), il est notoire qu’environ 20.000 hommes et femmes, de tous âges, enfants, vieillards, juifs, musulmans, chrétiens, tombent sous les coups des  » soldats du Christ  » (pauvre Christ, il doit encore bien en pleurer, s’Il Est un homme vivant …). Avec le sens de l’exagération de l’époque, la Via Dolorosa aurait charrié un torrent de sang qui montait aux mollets des  » vainqueurs.  »

    Les Européens, plus particulièrement les Français et les Allemands, se trouvent, encore, près de 1.000 ans plus tard, qualifiés péjorativement de  » Franj  » ou  » Croisés.  » Dès lors, la cible apparaît d’autant plus facilement atteignable que la puissance des  » croisés  » et la crainte qu’elle pouvait inspirer se trouvent quasi-réduites à néant.

    Tu ne tueras point ? Dis cela aux charrieurs de cadavres mutilés de leurs propres frères. Dis cela aux délinquants analphabètes des banlieues de nos villes, que nous avons exclus d’un  » ascenseur social  » qui n’existe plus. Dis cela à l’Adversaire qui se rit de nous tous.

    Comment faire son Aliah, quand on n’est pas Juif ? Lutter pour faire valoir son droit, en affichant son choix, ici, maintenant, toujours : sans Israël, sans les Juifs, sans Rabbi Yeshouah, je n’ai ni racines, ni parcours, ni avenir. Bénis soient mes aînés, bénie soit leur terre, Béni soit l’Eternel. Amen !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s