Ajaccio la Marrane

image
image

image
Ajaccio

image

image
image

Entendu ce matin lors de la signature des Mémoires juives de corse à la Librairie des Palmiers à Ajaccio.
Une dame corse : » Ajaccio à été fondée par des juifs venus de Genes en 1492 (année de l’expulsion des juifs d’Espagne ). Moi : qui vous l’a dit ? -mon père qui le tenait de son grand-père, la tradition orale corse  »
Une vieille dame âgée pétillante et la tête bien sur ses épaules,  G. Bucchini :  » Tous les corses sont des juifs, moi : – Comment le savez vous ? Ici beaucoup de gens le savent, presque tous. – Ah bon ? « .
Deux jeunes Corses à la cantonnée en pleine rue :  » Ici en Corse on aime les juifs ! Dites leurs Monsieur : Nous les corses, NOUS AIMONS LES JUIFS ».
Une autre dame corse  : »Ne me photographiez pas » un usage marrane banal en Corse lié à la mitsva de ne pas représenter. Etc…

image

image

J’ai signé 40 livres ce matin, ce qui est énorme. Il y avait pleins de gens. Parlé avec de nombreux marranes.

image

image

J’ai rencontré Tsvi Pinson, le frère du Rav Levi Pinson (à droite sur la photo) qui vient d’installer le Beth Habad à Ajaccio et Levi Belinow (à gauche sur la photo).

image

Baroukh Aba becorsica. Che Diu vi binidisse fratelli. Corses, fratelli, accueillez les comme nos frères d’âme et de sang !
Coïncidence étrange… ce sont des amis qui ont étudié avec les deux disciples du Rebbe de Loubavitch qui m’ont accueilli par hasard à Crown Height (Brooklyn) en décembre 2015. (Photo et article sur ce blog). Le monde est tout petit et l’âme juive en exil est comme « guidée » vers sa source.

image

En venant je suis passé dans un petit village à côté d’Ajaccio sur ma route qui s’appelle casalabriva, « la maison de l’hébreu » en langue Corse. Baroukh Ashem mimekomo !

image

image

Ce matin à l’aube. Au loin la Sardaigne.

image

Golfe du Valinco

« Ils reviendront en chantant les exilés de Sion. En ce jour joie et allégresse pour les îles lointaines. » … »Et en ce jour D-iu séchera les larmes sur tous les visages des exilés de Séfarad. »… » Sion disait l’Eternel m’a abandonne il ma oublié… Même si les mères oubliaient, Moi Je ne t’oublierai pas dit l’Eternel. Regarde, j’ai gravé ton nom sur les paumes de mes mains » (Isaïe).

Diu ti benedica Corsica nostra ! Forza !  Azak ou baroukh !

image

image

Un commentaire sur « Ajaccio la Marrane »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s