SECRETS D’HISTOIRE : « Un homme nommé Jésus » de Stéphane Bern (replay et suite)

L’émission de Stéphane Bern SECRETS D’HISTOIRE, « Un homme nommé Jésus » – sur France 2 a réuni 4, 86 millions de personnes hier soir (contre 2,5 millions pour celle sur Picasso!) . Des historiens catholiques, protestants et juifs ou athés… s’exprimaient sur l’homme Jésus.
Je parle des Esséniens, de Jésus et les femmes, du célibat catholique, du procés de Pilate… etc…

Pour Poursuivre :

JESUS DE NAZARETH JUIF DE GALILEE

JESUS LE RABBIN QUI AIMAIT LES FEMMES

18 commentaires sur « SECRETS D’HISTOIRE : « Un homme nommé Jésus » de Stéphane Bern (replay et suite) »

  1. Belle prestation, trop courte à mon goût ! A quand une émission dans la droite ligne de vos ouvrages sur le sujet ? Bravo Didier, vous avez tous nos encouragements.

  2. oui j’ai regardé l’émission, j’ai aimé, rien appris de nouveau car j’ai déjà étudié l’histoire de Jésus « sous ce regard », ce que j’apprécie particulièremet et que cette émission soit passée à la télé publique, et non KTO par exemple, et de ce fait touché un public qui n’aurait certainement pas eu l’idée d’aller voir une émission de ce genre.
    Jésus dépousièré ça fait pas de mal, cela n’ote rien à notre foi et notre envie de connaître toujours davantage.

    1. On pourrait dire de même pour les musulmans qui n’y ont pas eu leur place alors qu’Issa (Jésus) est un prophète majeur dans le Coran.

    2. Contester l’existence historique de Yeshoua serait aussi maladroit voire idiot que de contester l’existence historique d’Israël dans une telle émission…

      1. Je pense qu’il y a une confusion dans l’esprit de certaines personnes qui veulent contester l’existence historique de Jésus. Jésus en tant que prophète n’est pas contestable, je comprends que pour certains, il y a a interrogation et une contestation en tant que fils de Dieu ….. après on rentre dans une autre dimension « la foi est différente de la preuve, L’une est humaine, l’autre est un don de Dieu »

      2. Contester l’existence historique de Jésus n’est pas plus maladroit ni plus idiot que de contester celles de Jonas ou de Job. Ce n’est pas contester le christianisme, c’est contester la valeur historique des Évangiles et des Actes des Apôtres. C’est opposer « l’hypothèse midrashique » à « l’hypothèse documentaire » et à ses variantes. C’est s’inspirer de l’œuvre de Bernard Dubourg « L’invention de Jésus » (Gallimard, L’Infini, 1987, 1989).

    3. parce que les contestations ont ,et depuis très longtemps déjà, été balayées. L’existence de Jésus est mentionnée par Flavius Josèphe pour lequel il précise qu’il a été condamné par Pilate.Elle est aussi mentionnée entre autres par Pline
      le Jeune,tous deux contemporains de cette époque.
      En réalité,lorsque l’on doute ou que l’on conteste quelque chose,aucune preuve,même irréfutable , a le pouvoir , a elle seule de convaincre. L’existence de Jésus n’est donc plus à prouver,elle se prouve d’elle même,pour peu que l’on regarde sa vie et que l’on entende la justesse et la beauté de ses paroles, de son message.

      1. Je demande simplement qu’il y ait des gens pour expliquer que l’Annonciation faite à Marie s’inspire de celle faite à Abraham et Sarah, que Judas Iscariote s’inspire de Juda fils de Jacob, que Hérode s’inspire de Pharaon, que le recensement de Joseph et Marie s’inspire de ceux des Hébreux dans le Livre des Nombres, que Bethléem n’est pas seulement la « ville de David », mais celle où Rachel meurt en mettant au monde Benjamin, etc. etc…

      2. Oui les évangiles sont simplement un midrach haggadah. C’est à dire relecture d’événements contemporains à la lumière des de la Torah qui eux sont centraux pour des juifs comme Jésus ou Saul de Tarse.

  3. Les explications ne sont pas si éloignées du catéchisme traditionnel .
    A mon avis l’essentiel du message de Jésus c’est l’amour et la fraternité . Jésus ne voulait pas dominer. Ce n’est pas lui qui a transmis l’amour du pouvoir aux Eglises. Je regrette aussi que la voix de Mme Annick de Souzenelle soit absente car sans aborder les mythes fondateurs du peuple Hébreux il est impossible de comprendre les mystères des religions d’Abraham qui se font la guerre.plus que de propager l’amour divin source de toute vie.

    1. C’est pas faux, mais les livres de Didier Long ne sont pas mal non plus pour rétablir cette filiation entre le judaïsme et le christianisme naissant !

      1. Je suis d’accord, je trouve même que les livres de Didier Long très intéressants, mais l’Eternel a le souci de tout homme et plus il y a de personnes qui prêchent la fraternité universelle plus le Dieu Amour régnera.

  4. Bravo ! émission vue hier soir en replay avec bq de plaisir. Très bien documentée, très bien commentée (intéressant d’entendre des « sons de cloche » différents). Dommage qu’on n’ait pas présenté le Jardin de la Tombe, cette tombe retrouvée au cœur d’un jardin, avec une hauteur à proximité qui ressemble à un crâne, lieu beaucoup plus vraisemblable pour la crucifixion que ce St. Sépulcre qui ne ressemble plus à rien aujourd’hui…… Bravo pour votre apport.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s