Kaddish pour André Nahum

Ce lundi matin notre ami André Nahum nous a quittés, le lendemain de la première bougie de Hanouka. André avait 94 ans mais il était toujours pétillant et plein de verve et en faisait 20 de moins. Il ne lâchait pas son émission « Thé ou Jasmin » du lundi soir sur Judaïque FM où il m’avait invité plusieurs fois avec plein de délicatesse, toujours fidèle au poste. J’aimais vraiment cet homme. Il avait vécu comme médecin à Sarcelles, y avait été adjoint au maire dans les années 80, on y parlait pleins de langues : « On a cru à une vie tous ensemble juifs, arabes, chrétiens, et ça a un peu échoué, mais on a quand même bien fait d’essayer ! « . Il est parti discrètement, comme il était, sans bruit. André était médecin mais c’était aussi un conteur. Il venait de publier une BD : L’âne mon frère de lait aux éditions « âne baté » ! (voir ici en vente chez Leclerc) ça ne s’invente pas ! Un vieil homme au crépuscule de sa vie, obsédé par l’envie de retrouver son frère de lait,  contactait le réalisateur d’une émission spécialisée dans la recherche d’individus disparus… pour retourner en Tunisie la terre de son enfance.

Je l’avais rencontré de nouveau au salon de la Licra le 31 mai. On s’était assis à une table avec des amis et on avait parlé comme ça, à bâton rompu, de la Paracha de la veille : Nasso, comme si plus rien ne comptait… et j’avais écrit ce commentaire le soir (voir ici). Ça finissait comme cela « Mon âme est collée à la poussière, conserve-moi en vie, suivant ta parole » (Psaume 119, 23.25).

Il adorait rire. Un vrai tunisien. Un jour il m’avait dit. « Je vais bientôt mourir ». Je ne l’avais pas cru et je lui avais répondu « Alors tu m’attends là-haut à l’entrée… sur le parking ? » que son rire était bon ! On aurait dit un gosse qui a fait une bonne blague.

Pour nous les juifs la lumière ne s’éteint pas, elle grandit en ces jours de fête. A bientôt André, que ton souvenir soit une bénédiction, plein de tendresse à tous ceux que tu aimes et ma prière, fidèle.

Voici la voix d’André début mars, un conteur inimitable:

Un commentaire sur « Kaddish pour André Nahum »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s