Le hasard, c’est le moyen qu’a trouvé Dieu pour passer incognito

Il m’est arrivé une histoire étrange.
Il y a quelques années en me promenant dans une brocante de bibelots au bord de la plage de Saint-Cyprien prés de Porto-Vecchio, je remarquais un calice ancien défraîchi. Je l’achetais immédiatement (25 euros). Revenu sur le continent, ayant commencé à pratiquer le Chabbat en 2010 je l’utilisais comme calice à Quidouche après l’avoir fait réargenter. Le rabbin Harboun me confirma son origine juive. Comment ce calice dont je ne savais pas si il était juif était arrivé là ? Mystère.

La plage de Saint-Cyprien est à côté de Benchiugnu en Corse ( à quelques kilomètres à l’est de Porto Vecchio) d’où vient mon arrière-grand-mère maternelle -qui est une Pacini par son père (de Penta di Casinca) et Branca par sa mère. Benchiugnu ou Venciugiu (B et V comme en hébreu se confondent) signifie en langue corse  « nous sommes arrivés au bon endroit ». L’étymologie du mot branca (« branche » en langue corse, « blanc » en portugais) vient de BRANCO-BRANCA qui est un nom marrane connu du Portugal comme vous  le lirez dans mes Mémoires juives de Corse. (Ceux qui viennent de la région de Castelo Branco au Portugal : Belmonte, Covilhã, Fundão, Idanha, Penamacor, etc.) voir ici

Tour génoise de Saint Cyprien

Tour génoise de Saint Cyprien

DSCN3013

L’uomu di cagna vu des marais de Saint Cyprien

plage-saint-cyprien

Les baies de Saint Cyprien (photo) et du Benedettu  étaient des lieux de mouillage abrités et de protection des navires en route de Constantinople et l’Italie vers l’Algérie et Tunis aux XVè-XVIè siècles. Les habitants y arrivaient ou étaient  l’objet de razzias barbaresques,emportés contre rançon vers Alger où vivaient de nombreux corses et des juifs chassés d’Espagne devenus des « renégats », des pirates. (Cf Hassan Corso)

Carte

Chabbath Zakhor (Souviens-toi)

Vendredi soir j’ai été invité dans une famille juive (Tunisie et Oran). C’était chabbath Zakhor.  On m’a demandé de réciter le iom achichi puis de faire le quidouche. En prenant la coupe et en disant la bénédiction je me suis aperçu que c’était exactement la même que le mienne avant que je la réargente. Un modèle rare taillé à la main avec les même motifs un ovale et de fleurs tournées vers lui, que je n’ai jamais vu ailleurs.

J’ai demandé ce soir à mes amis de m’en envoyer la photo.

C’était étrange, finalement le passé nous traverse. Zakhor. Souviens-toi.

Voir ici l’aventure des marranes de Ventimiglia la Nuova- Porto Vecchio.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s