« A toi le bonheur ! »


Le dirigeant qui recherche des chemins d’action dans l’Ecriture est souvent décontenancé par un monde rural dont elle parle, qui semble si éloigné de la réalité quotidienne de nos entreprises industrielles. Pourtant, celui qui le désire peut trouver de solides appuis dans l’Ecriture pour répondre à ses questions vitales. Prenons par exemple le psaume 128 tiré de ce Livre des « louanges » qui constitue à l’époque de Jésus comme aujourd’hui la prière juive et la prière des heures des chrétiens. Ce psaume éclaire singulièrement la question que chacun peut se poser « Comment allier vie professionnelle et vie de famille ? »…
>>>  lire l’article :   » A toi le bonheur ! » publié dans la revue Dirigeants Chrétiens, sept 2011.

« Civilisation du capitalisme », quels enjeux RH ?


Au cours de ce petit déjeuner, Didier Long présente la « Civilisation du capitalisme » d’où nous venons et pose les enjeux en termes de RH.

Duane Hanson, Man on Mower, 1995, sculpture. Un regard sur la middle class US

 Hypercapitalisme : la fin d’un monde ?
Didier Long débute par un résumé des 30 dernières années et la crise actuelle.
La crise de 2008 : « la faille dans la coque du Titanic » ? Tout un fonctionnement est remis en cause.
Trois leviers expliquent l’hypercapitalisme : l’émergence des nouvelles technologies, la globalisation, la dérèglementation.
Sans l’hyperconsommation l’hypercapitalisme ne fonctionnerait pas, ce qui pose la question de la responsabilité individuelle de chacun dans cette crise, la responsabilité de chacun de nous dans l’affaiblissement du politique depuis 30 ans. La crise du capitalisme est aussi une crise de la démocratie.
La classe moyenne a perdu de son pouvoir d’achat, l’endettement des ménages a augmenté construisant une gigantesque bulle pour stimuler la croissance qui ne peut plus être garantie que par les Etats : jusqu’à quand ?
La concurrence renforcée génère la montée des lobbyings, derniers leviers d’avantage concurrentiels et donc le détournement de l’intérêt général à des fins privées, cause de l’affaiblissement de la démocratie.
Les leviers traditionnels de la politique (nombreux militants, débats d’idées, partis intégrés à la vie de la cité) ont été remplacés par des opérations de marketing et de communication politique qui permettent de gagner les élections pour des partis qui représentent en tout 2% des citoyens électeurs (812 000 personnes pour 44M d’électeurs et 63M de français !).
Cette crise économique, politique, morale, oblige à se demander d’où nous venons et quelles sont les croyances du capitalisme ? Car les vrais leviers de l’hypercapitalisme sont en réalité religieux : ainsi la croyance en la dérégulation (Friedman), en la « raison financière » ou en la vertu intrinsèque des marchés pour générer le bonheur social ont fait illusion pendant 30 ans après l’échec communiste et la fin de la guerre froide mais ils sont aujourd’hui clairement compris comme des superstitions.

 

Le Prêteur et sa femme, Quentin METSYS, 1514, Flandres.

La Civilisation du capitalisme (Schumpeter) :  d’où venons-nous ?

Vers 800, c’est la création des premiers monastères, les premières « world companies », sociétés religieuses de production aux réseaux internationaux.
An 1000 : décollage économique de l’Europe le PIB par habitant revient à celui de l’empire romain en 1000 (400$/ habitant/an) et double entre 1000 et 1500 selon l’analyse longue d’Angus Maddison (OCDE 2001).
Les world companies de Cluny, mais surtout de Cîteaux seront les premières à fonder une économie sur une organisation rationnelle du travail et de la production. Cîteaux, contre la thésaurisation de Cluny, invente la frugalité économique et le réinvestissement perpétuel du capital sans en jouir, un mécanisme dont Weber affirmera qu’il est les leviers déterminants et distinctif de l’ « esprit du capitalisme », l’ attribuant à tort au seul protestantisme calviniste.
Le Moyen-âge, la chrétienté, est la première civilisation après l’empire gréco-romain qui fonde son énergie sur les énergies non humaines (inventions technologiques : collier d’épaule, énergie hydraulique et moulin eau …). Cette fin de l’esclavage est directement corrélée à la fin de l’empire romain (fin des trafics internationaux d’esclaves à bon marché) et à la christianisation de l’Europe (Duby) ) à partir du 7ème siècle. Lire la suite de « « Civilisation du capitalisme », quels enjeux RH ? »

Capitalisme et christianisme : interview de DL par Jean-Louis Chambon sur Canal Académie


A écouter, l’interview de Jean-Louis Chambon sur Canal Académie.* Bookmark and Share

Capitalisme et christianisme.

* NB : Canal Académie est une radio sur Internet qui diffuse les voix des Académies regroupées au sein de l’Institut de France (Académies : française, des inscriptions et belles-lettres, des sciences, des beaux-arts, des sciences morales et politiques). Voir ici les programmes. 

‘Ressources’ humaines


 

Je suis intervenu ce matin au  cours d’une conférence menée par Pierre Marie Argouarc’h (DRH de la Française des Jeux) auprés d’une trentaine de DRH de grands groupes au sein d’un Think tank appelé « Mouvement Génération RH », un mouvement qui réuni 450 membres. Les objectifs du mouvement sont les suivants :   

  • Un lieu de formation, d’échange de bonnes pratiques
  • Une instance de réflexion de haut niveau
  • Le moyen d’augmenter le niveau de professionnalisme de ses membres
  • Un réseau interactif, Think tank entre DRH et leur 360° interne et externe
    MGRH est l’un des 4 clubs dirigés Edgar Added le patron de RH&M un organisme indépendant de formation, spécialisé dans le domaine des Ressources Humaines et du Management. Il m’avait déjà demandé d’achanger autour d’une table ronde devant 350 DRH de grands groupes lorsque j’avais publié mon « Manuel de survie spirituel dans la Globalisation » avec Jean-Hervé Lorenzi (Cercle des économistes). Il a le don pour lancer des idées stimulantes du type : « le DRH du 3ème millénaire »… tout le monde accourt pour voir la bête…
  • J’ai donc présenté une réflexion à partir de « Capitalisme et Christianisme » selon cette trame :
       

    1- D’où vient le capitalisme ? 

    •  La « Civilisation du capitalisme » (Schumpeter) de quoi parle t-on ?
    •  Les monastères médiévaux, 1ère économie de production et des méthodes modernes et rationnelles de management
    •  L’invention de la ville, l’émergence de l’économie de « marché » et les instruments financiers modernes
    •  Une vision économique et politique : capitalisme et démocratie
    • La globalisation du monde
    • La révolution industrielle et l’idéal égalitaire
    •  l’émergence de l’Asie

    2- Quels enjeux en terme de ressources humaines ?

    •  Comment sont nées les valeurs et éthiques du capitalisme, que reste-t-il ? Les enjeux dans nos organisations et nos entreprises de cette longue histoire de la « Civilisation du capitalisme »
    • Le capitalisme et les entreprises… une affaire de croyance
    • L’humain et les interactions sociales, coeur du moteur de l’entreprise
    • La démobilisation et la fragmentation, quelles stratégies d’entreprises ?
    • Enjeux personnels et collectifs
    • Manager dans la crise

    Des questions trés intéressantes  de la salle : 

    • Question d’une DRH originaire du Sud Est asiatique et bouddhiste : le capitalisme s’est développé au sein du Christianisme, mais quid d’un développement en Chine et en Asie en dehors de toute réference judéo-chrétienne (parole donnée, mise au service de la création de bien au service de la société…) ?
    • Les conceptions de la personne et de la société (bouddhisme, Confucianisme) sont-elles des enjeux pour le développement des entreprises, l’adhésion à un projet personnel et collectif ?
    • Comment réintroduire du collectif dans des sociétés/entreprises individualistes ? 
    • La mise en réseau des entreprises, la transparence de l’information due aux nouvelles technologies n’est-elle pas en train de modifier radicalement les rapports de pouvoir (n’importe quel salarié est informé avant ses supérieurs hiérarchiques) au sein des entreprises et plus profondément les modes de relations entre individus ?

    Ce diaporama nécessite JavaScript.

      

      

    Capitalisme et Christianisme, les faits


    Manager en temps de crise


    European Business School, 25 mars à 18h au Centre de Conférences MICROSOFT France

    avec :

    • Eric Boustouller, Président,Microsoft France. Vice-Président,Microsoft International.
    • Maurice Thévenet, Professeur au CNAM et à Essec Business School. Auteur de “Manager en temps de crise”.
    • Didier Long, Président, EUCLYD, cabinet de conseil en stratégie Internet. Ancien moine bénédictin. Auteur de “Capitalisme et Christianisme”.
    • Eloi Duverger, Membre du Comité de Direction de Groupama (EBS 85).
    • Alain le Bagousse, Directeur en charge des partenariats stratégiques, Right Management France.

    Animateur de la Conférence :

    Antoine Cormery, Journaliste, France 24.

    A quoi croyons nous ? La fraternité ou l’argent ?


    Moines de citeaux travaillant – XIIe siècle

    Interview de Véronique Alzieu dans le revue Dirigeants-chrétiens