Chabbat Chouva Chalom !

Le Chabbat entre Roch Hachana et Kippour s’appelle Chabbat Chouva, le Chabbat de la Techouva.

Le mot Chouv signifie le « retour » ou la « réponse », il s’agit de répondre à une convocation, une question au fond de nous à un point du chemin auquel on se serait égaré. La techouva est aussi le retour de la diaspora, la « dispersion » en grec vers Jérusalem. un retour physique et spirituel d’Israël vers l’Eternel, son berger. C’est aussi un retour vers soi-même, vers qui nous sommes en vérité. « La techouva a été créé avant la création du monde » nous dit le Talmud. Comme si le lieu de notre re-création était ce pardon que nous nous devons les uns aux autres.

Le Traité Berakhot du Talmud dés le début quand il commente la première Michna : « Méémataï… » « Jusqu’à quand… [peut-on dire le Chema du soir] « … nous dit ensuite que la miséricorde de D-ieu dépasse toujours son jugement. C’est pour cela que la techouva est créé avant le temps de l’homme.

Et si l’on demande : Le Saint béni soit-il se laisserait-il aller à sa colère ? C’est bien le cas car une baraïta rapporte « Dieu fulmine chaque jour » (Ps 7,12). Quelle est la durée de la colère divines ? – Un instant [CF Ps 30, 6 : « Car sa colère ne dure qu’un instant, mais sa bienveillance est pour la vie; le soir dominent les pleurs, le matin, c’est l’allégresse »]. Et plus précisément? Un cinquante-huit millième et huit cent quatre-vingt-huitième d’heure. (TB Berakhot 7a)

C’est le sens des 10 Jours redoutables (yamim noraïm) qui vont de Roch Hachana à Kippour, de la sonnerie du shofar du yom teroua (le jour de la sonnerie) à celle qui clos Kippour, mercredi prochain.

Entre temps, le livre de vie est ouvert et D. est patient avec l’homme.

didier-long-kotel

Cette obligation de la Techouva nous vient de la Torah :

« Tu retourneras (וְשַׁבְתָּ) vers l’Eternel ton D-ieu et tu écouteras (וְשָׁמַעְתָּ) sa voix » (Deutéronome 30, 2)

La Haftarah de Chabbat Chouva (Osée 14) insiste sur la Techouva  :

ב שׁוּבָה, יִשְׂרָאֵל, עַד, יְהוָה אֱלֹהֶיךָ:  כִּי כָשַׁלְתָּ, בַּעֲו‍ֹנֶךָ. 2 Reviens (Chouva), Israël, jusqu’à l’Eternel, ton Dieu; car tu n’es tombé que par ton péché.
ג קְחוּ עִמָּכֶם דְּבָרִים, וְשׁוּבוּ אֶל-יְהוָה; אִמְרוּ אֵלָיו, כָּל-תִּשָּׂא עָו‍ֹן וְקַח-טוֹב, וּנְשַׁלְּמָה פָרִים, שְׂפָתֵינוּ. 3 Armez-vous de paroles [suppliantes] et revenez au Seigneur! Dites-lui: « Fais grâce entière à la faute, agrée la réparation nous voulons remplacer les taureaux par cette promesse de nos lèvres.

La Haftarah du  Chabbat qui précède Chouva nous redit l’amour de Sion et la Techouva :

א לְמַעַן צִיּוֹן לֹא אֶחֱשֶׁה, וּלְמַעַן יְרוּשָׁלִַם לֹא אֶשְׁקוֹט, עַד-יֵצֵא כַנֹּגַהּ צִדְקָהּ, וִישׁוּעָתָהּ כְּלַפִּיד יִבְעָר. 1 Pour l’amour de Sion, je ne garderai pas le silence, pour Jérusalem je n’aurai point de repos, que son salut n’ait éclaté comme un jet de lumière, et sa victoire comme une torche allumée
ו עַל-חוֹמֹתַיִךְ יְרוּשָׁלִַם, הִפְקַדְתִּי שֹׁמְרִים–כָּל-הַיּוֹם וְכָל-הַלַּיְלָה תָּמִיד, לֹא יֶחֱשׁוּ; הַמַּזְכִּרִים, אֶת-יְהוָה–אַל-דֳּמִי, לָכֶם. 6 Sur tes remparts,  Jérusalem, j’ai posté des guetteurs, ni de jour ni de nuit ils ne doivent se taire : « O vous qui invoquez souvenir de l’Eternel, ne prenez aucun répit!
יא הִנֵּה יְהוָה, הִשְׁמִיעַ אֶל-קְצֵה הָאָרֶץ, אִמְרוּ לְבַת-צִיּוֹן, הִנֵּה יִשְׁעֵךְ בָּא; הִנֵּה שְׂכָרוֹ אִתּוֹ, וּפְעֻלָּתוֹ לְפָנָיו. 11 Voilà que l’Eternel fait entendre son appel jusqu’aux confins de la terre: « Dites à la fille de Sion: Voici ton salut qui vient! Voici Il arrive, escorté de son salaire, devancé par sa rémunération! »
יב וְקָרְאוּ לָהֶם עַם-הַקֹּדֶשׁ, גְּאוּלֵי יְהוָה; וְלָךְ יִקָּרֵא דְרוּשָׁה, עִיר לֹא נֶעֱזָבָה.  {ס} 12 Et on les appellera le peuple saint, les affranchis de l’Eternel; et toi Jérusalem, tu auras nom la Recherchée, la Ville qui n’a pas été abandonnée.

« La techouva a été créé avant la création du monde » 

Une Baraïta* enseigne : Sept choses ont été créées avant que le monde fût créé , à savoir : la Torah, la techouva, le Jardin d’Eden, la Géhenne, le Trône de la Majesté Divine, le Temple, et le nom du Messie. Pour le nom du Messie il est écrit : son nom demeurera éternellement, tout comme son nom a fleuri avant le soleil (Ps 72,17) – TB Pessa’him 54a

Et le Midrach ajoute :

Rabbi Ahava fils de Rabbi Zeira dit : la Techouva (repentance) aussi [précède la Création], ainsi qu’il est dit « avant que les montagnes fussent nées, avant que fussent créés la terre et le monde, de toute éternité, tu étais le D-ieu puissant » (Ps 90, 2) et au même moment « tu réduis le faible mortel en poussière »(Ps 90, 3) – Midrach Bereshit Rabba 1,4

* Baraïta signifie « dehors » en araméen. Les baraitot consignent les enseignements des Hakhamim qui n’ont pas été retenus par le corps du Talmud mais qui ont été conservés « au cas ou ». « Dehors » car ce sont les enseignements des ceux qui sont restés « dehors » quand les académies talmudiques de Tibériade ou de Babylonie ont décidé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s